Cocotte


Cocotte

Destiné à une cuisson mijotée, d’abord sur le feu, puis dans le four (braisé, daube, estouffade), cet ustensile est fait d’un matériau qui emmagasine bien la chaleur : fonte, terre. Les cocottes qui possèdent un couvercle creux pour y verser de l’eau froide sont très recommandées : pas de dessèchement dans la préparation et concentration des saveurs.

Tiré du Larousse de la cuisine (p 186)

cocotte combekk
Cocotte Combekk

Retrouvez tout le vocabulaire expliqué dans l’ABC Culinaire

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Proche
Proche