Bénédictine 1888, la Bénédictine relevée d’une touche cognac

L’ancestrale et secrète recette de Bénédictine se pare désormais d’une touche de cognac dans une nouvelle création ronde et suave, la Bénédictine 1888.

 

Initialement élixir de santé, la Bénédictine compte parmi les classiques incontournables des bonnes maisons. Cette liqueur des moines bénédictins de Fécamp mêle dans sa nouvelle version Bénédictine 1888, sa liqueur traditionnelle au cognac.

1888 est l’année d’inauguration de la toute première distillerie de cette liqueur légendaire à la recette tenue secrète. C’est dans une imposante bâtisse néogothique, le Palais de la Bénédictine situé au cœur de Fécamp, que Alexandre Le Grand, négociant en vins, décide de révéler une recette mise au point au XVIème siècle par Dom Bernardo Vincelli, et retrouvée dans un vieux grimoire de l’abbaye de Fécamp. Bénédictine Dom, une liqueur élaborée à partir de plantes distillées, voit ainsi le jour et connaît un succès international.

Distillerie Palais Bénédictine

La Bénédictine Dom est toujours fabriquée sur place, dans les différents alambics de cuivre martelé qui assurent les 4 distillations nécessaires à son élaboration. Si la recette demeure secrètement conservée, on sait toutefois qu’elle se compose de 27 plantes et épices parmi lesquelles l’angélique, l’hysope, le genièvre, la myrrhe, le safran, le macis, la fleur de sapin, l’aloès, l’arnica, la mélisse, le thé, le thym, la coriandre, le girofle, le citron, la vanille, le zeste d’orange, le miel, les baies rouges, la cannelle et la noix de muscade.

Les alcoolats issus des différentes distillations vieillissent 8 mois en foudre avant d’être additionnés de miel et de safran et d’attendre encore patiemment 4 mois de plus, toujours en foudre. Ce nectar, la Bénédictine Dom, est alors enfin prêt à révéler tous ses arômes.

Bénédictine 1888

Bénédictine 1888 quant à elle, est l’expression ultime de l’harmonie et du raffinement. Pour cette toute dernière création du Palais Bénédictine, le Maître de distillation assemble de la Bénédictine Dom aux meilleurs cognacs. Vieillie en petits lots dans des fûts de chêne français ayant contenu du cognac, Bénédictine 1888 allie ainsi l’arôme des épices rares aux fines notes de cognac.

Cette liqueur contemporaine est subtile, limpide et parfaitement brillante. Cette nouvelle expression, à la couleur ambrée aux légers reflets verts, révèle au nez des notes d’agrumes et de citron qui s’enrichissent aux arômes de vanille et de miel. Le Cognac apporte une rondeur et de la chaleur.

Bénédictine 1888 est disponible au Palais Bénédictine ainsi qu’à sa boutique en ligne, au prix de 55 € la bouteille d’1 litre.

L’ABUS D’ALCOOL EST DANGEREUX POUR LA SANTÉ, À CONSOMMER AVEC MODÉRATION.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Proche
Proche