Michelin 2019 le palmarès complet du nouveau guide

Michelin 2019 le palmarès complet

Après la Seine Musicale en 2018, c’est salle Gaveau à Paris que les promus de cette nouvelle édition se sont vus attribuer leur étoile. Cette année, 2 chefs obtiennent 3 étoiles, 5 chefs 2 étoiles et enfin 68 chefs ont été récompensés d’1 étoile. Le guide rouge évolue sous l’impulsion de son nouveau directeur, Gwendal Poullennec, et décerne, en plus de ses étoiles, le prix de la gastronomie durable, celui de la sommellerie et enfin celui de l’accueil et du service.

Les nouveaux 3 étoiles

 

Les nouveaux 2 étoiles

  • Hugo Roellinger – Le Coquillage à Cancale (35)
  • Christophe Hay – La Maison d’à côté à Montlivault (41)
  • Stéphanie Le Quellec – La Scène – Le Prince de Galles à Paris (75)
  • David Toutain – Restaurant David Toutain à Paris (75)
  • Alexandre Mazzia – AM par Alexandre Mazzia à Marseille (13)

 

Les nouveaux 1 étoile

Ile de France

Provence-Alpes Côte d’Azur & Monaco

  • Florent Pietravalle – La Mirande à Avignon (84)
  • Jérémy Czaplicki – Les Oliviers à Bandol (83)
  • Laurent Deconinck – L’Oustalet à Gigondas (84)
  • Julien Diaz – Saisons à Marseille (13)
  • Stephan Paroche – La Table du Hameau à Maussane-les-Alpilles (13)
  • Franck Cerutti – Le Grill à Monte-Carlo (Monaco)
  • Christophe Billau – Auberge Quintessence – Roubion (06)
  • José Bailly – La Terrasse – Hôtel Les Roches Rouges à Saint-Raphaël (83)
  • Jeremy Scalia – Restaurant de Tourrel Hôtel de Tourrel à Saint-Rémy-de-Provence (13)

 

Occitanie

  • Ruben et Pieter De Maesschalck – La Table de Castigno à Assignan (34)
  • Claude-Emmanuel Robin – L’Allée des Vignes à Cajarc (46)
  • Matthieu De Lauzun – Restaurant De Lauzun – Pézenas (34)
  • Fabien Fage – The Marcel – Sète (34)
  • Thomas Vonderscher – Le Cénacle – Toulouse (31)
  • Amélie Darvas – Äponem – Auberge du Presbytère – Vailhan (34)

Auvergne Rhône-Alpes

  • Antoine Gras – La Table de l’Ours – Hôtel des Barmes de l’Ours à Val d’Isère (73)
  • Emmanuel Hébrard – L’Ostal à Clermont-Ferrand (63)
  • Sébastien Vauxion – SarKara à Courchevel (73)
  • Takafumi Kikuchi – La Sommelière à Lyon (69)
  • Nicolas Hensinger – Prima à Megève (74)
  • Antoine Bergeron – La Source à Saint-Galmier (42)
  • Jérémie Izarn – La Tour des sens à Tencin (38)
  • Clément Bouvier – Ursus à Tignes (73)
  • André Taormina – Ambroisie à Saint-Didier-de-la-Tour (38)
  • Frédéric Molina – Le Moulin de Léré à Vailly (74)
  • Richard Rocle – Auberge de Montfleury – Villeneuve-de-Berg (07)

Pays de la Loire

  • Gaëtan Morvan – Lait Thym Sel à Angers (49)
  • Ludovic Pouzelgues – Lulu Rouget à Nantes (44)

Grand Est

  • Chatchai Klanklong – L’Orchidée – Altkirch (68)
  • Jean-Denis Rieubland – Le Royal – Hôtel Royal Champagne à Épernay (51)
  • Guillaume Besson – Les Funambules à Strasbourg (67)
  • Frédéric Lefebvre – La Carambole à Schiltigheim (67)

Hauts de France

  • Nicolas Gauthier – Nature à Armentières (59)
  • Diego Delbecq – Rozo à Lille (59)

 

Bourgogne Franche Comté

  • Franco Bowanee – Château de Vault de Lugny à Avallon (89)
  • Keigo Kimura – L’Aspérule – Dijon (21)

Corse

  • Alexandre Fabris – La Signoria – Calvi (20)

Bretagne

  • Stéphane Cosnier – Côté Cuisine – Hôtel Lann Roz à Carnac (56)
  • Nolwenn Corre – Hostellerie de la Pointe St-Mathieu à Le Conquet (29)
  • Julien Hennote – Le Pourquoi Pas à Dinard (35)
  • Marc Briand – L’Anthocyane à Lannion (22)
  • Virginie Giboire – Racines à Rennes (35)

Centre Val de Loire

  • Gaëtan Evrad – L’Évidence à Montbazon (37)
  • Christophe Hay – La Table d’à Côté – Orléans (45)

Nouvelle Aquitaine

  • Sébastine Riou – Un Parfum de Gourmandise à Périgueux (24)
  • Guillaume Roget – Le Brouillarta à Saint-Jean-de-Luz (64)
  • Jérôme Schilling – Restaurant Lalique – Château Lafaurie Peyraguey à Bommes (33)
  • David Sulpice – Villa de l’Étang Blanc à Seignosse (40)

Les déchus de cette édition

3 chefs perdent leur 3 étoiles, 6 leur seconde.

Passage de 3 à 2 étoiles

  • Marc Haeberlin – Auberge de l’Ill (Illhaeusern) – promu 3 étoiles en 1967
  • Marc Veyrat – La Maison des Bois (Manigod) – promu 3 étoiles en 2018
  • Pascal Barbot – L’Astrance – (Paris) – promu 3 étoiles en 2007

Passage de 2 à 1étoile

  • Alain Dutournier – Le Carré des Feuillants (Paris)
  • David Bizet – Taillevent (Paris)
  • Guy Lassausaie (Chasselay)
  • Alain Montigny – L’Oasis (Mandelieu la Naoule)
  • Nicolas Decherchi – La Paloma (Mougins)
  • Thierry Drapeau – La Chabotterie (Saint Sulpice sur Verdon)

En tout 57 établissement ont perdu leur étoile.

Quant à Sébastien Bras, qui avait rendu ses 3 étoiles en septembre 2017, il s’étonne de voir revenir son restaurant Le Suquet à Laguiole dans le guide Michelin, avec 2 étoiles.

Enfin, Sarah Benahmed reçoit le prix de l’accueil et du service en salle pour le restaurant Le Crocodile (Strasbourg). Albert Malongo Ngimbi, sommelier en chef à la Table Saint Crescent (Narbonne), reçoit le prix Michelin du sommelier. Christopher Coutanceau reçoit le prix de la Gastronomie Durable pour son restaurant de La Rochelle

 

Retrouvez tous les restaurants et les avis des inspecteur sur le site du Bibendum.

Après la Seine Musicale en 2018, c’est salle Gaveau à Paris que les promus de cette nouvelle édition se sont...
" />