Ran, nipponeries endiablées au Faubourg Saint-Honoré

Ran
© Jérôme Galland

C’est en lieu et place du 1728 que Ran a ouvert ses portes. Dans cet hôtel particulier ayant abrité les appartements du Marquis de La Fayette, Ran nous sert ses nipponeries élaborées, à la sauce contemporaine, par le chef Shuhei Yamashita. Cette nouvelle adresse signée Blackcode et Moma Group conjugue la délicatesse japonaise à la distinction parisienne dans un élégant décor mêlant les époques et les cultures.

 

cocktails Ran
Swinging Tokyo et Godzilla

Comme dans un appartement privé, chez Ran on circule dans différents espaces tous magnifiquement décorés par Tristan Auer qui a su intégrer des lignes sobres et pures dans l’opulence XVIIIe. Tout commence par le bar où l’on s’arrête pour siroter une des créations de Gauthier Zucco, chef barman du Manko Paris, comme le Harakiri, le Furyo, le Swinging Tokyo ou bien un saké pétillant ou servi chaud.

restaurant Ran
Bouchées de Black Cod

Puis l’on s’installe à table, dans l’un des 3 salons disposés en enfilade, pour apprécier les poissons et viandes cuits aux pierres de lave.

Après les bouchées de Black Cod servies chaudes avec miso et sucrine, on continue à manier ses baguettes pour déguster des Travers de porc fondants au poivre noir, des Noix de Saint-Jacques au beurre au ponzu, un Carré d’agneau grillé à la sauce gochujang. Enfin on se laisse tenter par de Mochi glacés ou une tarte citron-yuzu.

Ran restaurant
travers de porc

Le chef Shuhei Yamashita manie marinades, grillades, tempuras, découpes … mariant ainsi l’audace de la gastronomie japonaise contemporaine et les techniques classiques françaises.

 

Opening | janvier 2019

Ran

Carte et menus

8 rue d’Anjou, Paris VIII

Tous les jours au déjeuner et au dîner

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

C’est en lieu et place du 1728 que Ran a ouvert ses portes. Dans cet hôtel particulier ayant abrité les...
" />