Les Français n’osent pas franchir les portes des restaurants étoilés !

Les Français et la gastronomie

A l’occasion de la prochaine édition de Taste of Paris, l’événement gastronomique décomplexé, nous vous révélons les rapports que les Français entretiennent avec la gastronomie et les restaurants étoilés, entre attirance et crainte.

Sondage Opinion Way pour Taste of Paris

Fort de cinq éditions organisées depuis 2015 réunissant les plus grands chefs et les meilleurs producteurs au cœur du Grand Palais, Taste of Paris a vu au fil des ans, l’impact que représentait le monde de la gastronomie pour le grand public et la manière dont les visiteurs abordaient cette passion au quotidien. Représentatif à plusieurs niveaux du rapport des Français à la gastronomie, Taste of Paris a su se faire une place de choix parmi les grands rendez-vous de l’année et ce à plusieurs titres : en démocratisant l’accès à la grande cuisine, en offrant la possibilité à tout à chacun de vivre une expérience multi-étoilée pour un budget raisonnable et en créant une véritable rupture avec les codes parfois jugés trop stricts. Un festival où les palaces et les étoiles Michelin peuvent se vivre en jean-basket au sein du Grand Palais, en toute décontraction.

Les Français et la gastronomie

Les Français n’osent pas franchir les portes des restaurants étoilés

C’est en partant de ce constat que Taste of Paris a souhaité mener la première étude en partenariat avec Opinion Way sur les Français et les restaurants étoilés, publiée en janvier dernier, mettant en exergue que si 55% des Français sont attirées par les restaurants étoilés, ils sont seulement 22% à envisager de s’y rendre.

À cela, plusieurs raisons :

  • 51% d’entre eux craignent de ne pas s’y sentir à l’aise ;
  • tandis que 40% des Français ont peur de ne pas savoir apprécier l’expérience et de s’ennuyer.

Résultat : ils sont 75% à supposer qu’ils n’iront pas dans un grand restaurant cette année.

 

 

gastronomie phénomène générationnel

La gastronomie, un phénomène générationnel

Si les freins existent, on constate cependant que les 25-34 ans sont plus enclins à pousser les portes des restaurants et à débloquer un budget spécifique pour 33% d’entre eux. Cela s’explique en partie par cette génération bercée aux émissions culinaires qui a fait des chefs leurs idoles et qui trouve en la gastronomie une manière de s’épanouir, d’exprimer sa créativité et de créer des moments de partage.

A contrario, 73% des 35-49 ans estiment que les tables étoilées restent un rêve inaccessible, en partie à cause des charges quotidiennes et la vie de famille.

originalité au restaurant

Le restaurant en quête d’originalité et de partage

Le rapport des Français à la gastronomie est donc en pleine évolution. Le traditionnel repas Entrée-Plat-Dessert est encore bien présent dans l’esprit de tous mais on s’oriente de plus en plus vers une définition du restaurant comme un espace social où le partage est de plus en plus au rendez-vous à l’image d’un tiers des français qui affirme préférer une offre plus originale qu’une formule classique. On aime à casser les codes, vivre une expérience moins figée et plus festive.

« Les 25-34 ans sont sensibles à un modèle alternatif davantage en phase avec leurs modes de vie. Lorsque 40% déclarent avoir peur de s’ennuyer dans un établissement gastronomique ou de ne pas savoir apprécier le moment. C’est d’ailleurs ce qui explique en partie le succès des expériences plus festives et moins élitistes » explique Mathilde Dewilde, programmatrice du festival Taste of Paris.

C’est justement ce que révèle la seconde partie de ce sondage qui montre que 74% des Français préfèrent partager leurs plats avec leurs amis ou conjoints plutôt que de vivre l’expérience face à une assiette traditionnelle. Les Français ne vont plus au restaurant pour consommer un menu, ils veulent vivre une expérience forte comme le montre l’étude qui révèle que 58% des Français plébiscitent de plus en plus le format Tapas et les petites assiettes à partager. C’est aussi face à cette tendance que les cartes des restaurants font de plus en plus preuve de créativité tout en mettant l’accent sur la qualité du produit et la diversité.

« Le grand public recherche avant tout le plaisir gustatif, la qualité du produit, le voyage à travers les saveurs. Les chefs l’ont bien compris, eux qui n’hésitent pas à proposer des cartes courtes mais qui évoluent beaucoup plus régulièrement », reprend Mathilde Dewilde. « Cette tendance autour du format Tapas, on la vit pleinement pendant Taste of Paris. Les visiteurs viennent en couple ou entre amis pour la plupart. Ils n’hésitent pas à prendre plusieurs plats au sein de différents restaurants pour ensuite les partager et les déguster ensemble. Il y a un véritable bouleversement sur la manière de vivre la gastronomie. »

Réseaux sociaux et restaurants

Les réseaux sociaux …

Si le rapport au restaurant tend à évoluer vers des codes plus modernes et moins figés, les réseaux sociaux font preuve d’un véritable paradoxe lorsqu’il s’agit d’attaquer le premier coup de fourchette. Sans grande surprise, et en reflet de la vie quotidienne, 40% des Français utilisent leur smartphone au restaurant dont plus de la moitié des moins de 35 ans. En France, nous sommes d’ailleurs plus de 17 millions à posséder un compte Instagram, le réseau chouchou de la ‘food-porn’. Au-delà de la volonté de partager l’expérience avec ses proches, plusieurs raisons poussent les Français à utiliser leur smartphone au restaurant : poster des photos de plats pour 29% d’entre eux, se géolocaliser pour 15% d’entre eux, noter ou commenter sur les plateformes pour 26 % d’entre eux, sans oublier les fameux selfies avec les chefs !

usage du smartphone au restaurant

… le paradoxe

Mais, paradoxalement, 69% des Français restent agacés par les personnes qui utilisent les réseaux sociaux au restaurant – la fameuse story Instagram ! – mais ce qui est encore plus frappant, c’est que 62% des utilisateurs de smartphone au restaurant sont agacés par ceux qui en ont recours.

« Ce qui fait sourire, c’est de constater qu’au sein même de la population de serial foodies, les 2/3 tiers sont agacés par une pratique qu’ils exercent eux même et qui consiste à dégainer son mobile pour immortaliser son plat avant de le manger. Et ce en tout lieu et à toute heure, » relève Mathilde Dewilde. « Nous avons d’ailleurs pu le constater pendant Taste of Paris où l’usage des réseaux sociaux est très important. Les plats ou desserts qui sont le plus partagés sont ceux qui connaissent le plus d’engouement atteignant parfois la rupture de stock ».

 

Les Français et la gastronomie est un sondage OpinionWay pour Taste of Paris, questionnaire auto-administré en ligne sur système CAWI à partir d’un échantillon représentatif de la population française de 1065 personnes, âgée de 18 ans et plus.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

A l’occasion de la prochaine édition de Taste of Paris, l’événement gastronomique décomplexé, nous vous révélons les rapports que les...
" />