Tzantza Paris, la table péruvienne festive

On entre chez Tzantza comme on entre dans la jungle péruvienne. Dans un exubérant décor végétal, où les plantes semblent sortir des murs et des plafonds, on y goûte un cuisine nikkei en savourant des cocktails teintés d’exotisme.

Gyozas de foie gras sauce ponzu, Pastèque au leche de tigre et burrata, Frites de manioc… chez Tzantza Paris le voyage se fait aussi dans l’assiette grâce à la cuisine métissée de Roberto Sanchez. D’origine italo-péruvienne, le chef, passé par le Grand Véfour et le Bristol, sert une cuisine nikkei qui mêle saveurs japonaises et péruviennes.

restaurant péruvien

Tout commence autour du pain de maïs au beurre fumé à savourer avec des entrées comme des tapas : huîtres en tempura et chalaca de tomates rouges, tiradito de poisson du moment et leche de tigre maracuja, baos croustillants à l’épaule d’agneau, aubergine laquée au miso et mayonnaise au wasabi & charbon ou encore artichaut fondant.

Les viandes et fruits de mer sont cuits à la braise et servis en généreuses portions comme le Calamar au Josper, la Bavette à l’aji panca et sauce chimichurri et la Côte de veau marinée à l’aji amarillo, cuite en panure panko, à partager.

cuisine et cocktails péruviens

Ces assiettes piquantes et colorées appellent la dégustation d’un cocktail à base de pisco, de cachaça, de mezcal ou de rhum, délicieusement shaké à la tagette, au shiso, au yuzu… jusqu’à faire monter l’ambiance et atteindre les températures tropicales de la forêt amazonienne.

Et pour prolonger la fête en musique, on descend d’un étage pour savourer l’ambiance du bar club Sauvages.

Tzantza Paris

58 rue Jean-Jacques Rousseau, Paris I

Du mardi au samedi, uniquement le soir

Infos et réservation

© Cyrille Lallement et Ilya Kagan @ilyafoodstories

L’ABUS D’ALCOOL EST DANGEREUX POUR LA SANTÉ, À CONSOMMER AVEC MODÉRATION.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Proche
Proche