Château de Villegeorge 2015, le Haut-Médoc de Marie-Laure Lurton

Château de Villegeorge 2015

Château de Villegeorge 2015 au millésime annoncé comme prometteur, se révèle très bon, même excellent, en particulier en Médoc. L’équilibre et la plénitude de cette récolte est traduite avec finesse et élégance dans cette cuvée tout juste sortie des chais.

Marie-Laure Lurton
© Editions Féret

Marie-Laure Lurton une propriétaire oenologue

Rare femme à cumuler ces deux fonctions, Marie-Laure Lurton cultive l’excellence et l’authenticité pour créer des cuvées pleines de charme, qui reflètent parfaitement leur terroir et mettent en valeur le potentiel de chaque parcelle.

Appréciés dès le XVIIIème siècle, les vins de Villegeorge sont remarqués par Lucien Lurton, qui acquiert le domaine en 1973 et entreprend sa réhabilitation. Lors du partage de ses propriétés en 1992, il confie Villegeorge à sa fille Marie-Laure, qui obtient en 2003 l’agrément Terra Vitis certifiant le travail de protection raisonnée du vignoble.

Entourée des meilleurs oenologues conseils, Jacques puis Eric, Boissenot, elle poursuit sa vision du vin, en dehors des modes, avec pour maître mot, l’équilibre et l’expression du fruit.

 

Façade du Château de Villegeorge

Château de Villegeorge 2015

Le cabernet-sauvignon, cépage star du Médoc, s’est parfaitement exprimé en 2015 sur les graves profondes de Villegeorge qui ont conforté et exalté sa maturité. Ce terroir a aussi conféré beaucoup de finesse et des tannins charnus aux merlots. L’assemblage refléte ce millésime ; à dominante Cabernet Sauvignon (75 % et 25 % Merlot), sa droiture et sa longueur sont enrobées par le charnu et les fruits rouges.

A quelques kilomètres de Margaux, à Avensan, le vignoble de Château de Villegeorge étend ses 10,80 hectares au sein d’un terroir réputé de graves pyrénéennes profondes. Son encépagement est actuellement à 56 % de Cabernet Sauvignon et 44 % de Merlot.

Vendangées du 17 septembre au 3 octobre 2015, les différentes parcelles qui composent le domaine ont été vinifiées à part les unes des autres. Les raisins égrappés et légèrement foulés, ont été encuvés. La macération, d’une vingtaine de jours, s’est accompagnée de remontages mesurés et adaptés au potentiel de chaque cuve, pour éviter toute forme d’extraction excessive. L’élevage, où n’entre jamais plus de 30% de barriques neuves, a été mené dans le respect et la libre expression du millésime et du fruit.

Bouteille de Château de Villegeorge 2015

Dégustation

D’une intense couleur rubis aux reflets grenat, ce vin possède un nez raffiné sur fond de petits fruits rouges et noirs juteux, avec des notes de prune, d’épices douces et quelques nuances florales (violette et pivoine). La bouche se montre veloutée et d’un bel équilibre. Le style de Marie-Laure Lurton se reconnaît aux tanins déjà fondus et à la finesse de leur grain. Des notes réglissées et une fraîcheur mentholée en fin de bouche donnent une belle sensation de finesse et de vivacité.

Les meilleurs accords

Cet élégant Haut-Médoc est doté d’un potentiel de garde de cinq ans à 10 ans, mais on pourra dès maintenant profiter au maximum de son étoffe et de son fruit en l’accompagnant d’une côte de bœuf maturée, d’une lamproie à la bordelaise, ou bien encore d’un veau aux morilles ou d’un risotto aux cèpes. Volupté et élégance sont au rendez-vous pour ce dernier millésime !

Château de Villegeorge 2015 est en vente chez les meilleurs cavistes au prix de 25€ environ.

L’ABUS D’ALCOOL EST DANGEREUX POUR LA SANTÉ, À CONSOMMER AVEC MODÉRATION.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Château de Villegeorge 2015 au millésime annoncé comme prometteur, se révèle très bon, même excellent, en particulier en Médoc. L’équilibre...
" />