Charles Heidsieck Rosé 2008, la fraîcheur jubilatoire

C’est avec un nouvel habillage que Charles Heidsieck Rosé 2008 se dévoile dans un millésime réputé pour son excellence. Après avoir patienté 10 ans sur lies, ce Rosé millésimé va traverser le temps avec insouciance grâce à sa structure puissante et son immense fraîcheur.

 

Charles Heidsieck Rosé 2008 occupera une place à part dans la lignée des rosés millésimés de la maison ; une longévité remarquable l’emmènera vers son apogée dans la deuxième moitié du XXIème siècle. La qualité sera bien sûr au rendez-vous pour des dégustations plus précoces pour sublimer le dicton « Les grands vins sont toujours bons, le moment de leur ouverture est un autre sujet ».

 

Charles Heidsieck Rosé 2008
© Camille Rousseau

Composé de 11 Grands et Premiers Crus pointilleusement sélectionnés, le Rosé Millésimé 2008 est un assemblage de 63% de Pinot Noir – dont 9% de vin rouge – et de 37% de Chardonnay. Le dosage sensiblement plus faible que dans les précédents millésimes a pour vocation d’accompagner le caractère acidulé, «désaltérant » de ce vin dans sa jeunesse. Le même parti pris avait été décidé pour le millésime 2008 en blanc.

Le Vintage rosé 2008 offre une expression classique comme la Champagne en donne régulièrement. Les précipitations ont favorisé le grossissement des grappes sans pénaliser l’accumulation des sucres. Le retour du soleil à la vendange a permis de récolter des raisins avec un degré potentiel moyen de 10%. Tout cela augure un potentiel d’expression très élevé avec une garde longue.

Rosé millésime 2008 en coffret
© Wizard

Charles Heidsieck Rosé 2008 présente une robe rose pâle, plutôt plus clair qu’à l’accoutumée. Son premier nez est salin, minéral, avec une sensation de fumé, de grillé. Puis des notes d’agrumes, de pamplemousse rose, d’orange sanguine, de groseilles arrivent progressivement. C’est un fruité discret, dont les notes plus intenses se révéleront avec le temps : griotte, réglisse, thé noir. La bouche est massive, cubique avec une vivacité bien typique du millésime. La finale est longue, avec une sensation de crémeux, des bulles très fines en toute fin de bouche. C’est une sensation paradoxale d’avoir un vin d’une grande fraîcheur avec en même temps cette structure puissante encore sur la retenue.

« Tout en velours grâce à ses 10 années sur lies, il pourra accompagner des rougets grillés, un tartare de saumon aux agrumes et figues fraîches ou tout simplement un Epoisses pas trop affiné. Avec un peu plus de temps de cave, il fera merveille sur des viandes blanches ; veau au romarin, agneau de sept heures, ou une simple poêlée de ceps. »

Cyril Brun, Chef de Caves

Charles Heidsieck Rosé 2008 est disponible chez les cavistes ainsi qu’à la boutique en ligne de la Maison, au prix de 135 € la bouteille en coffret.

L’ABUS D’ALCOOL EST DANGEREUX POUR LA SANTÉ, À CONSOMMER AVEC MODÉRATION.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Proche
Proche