The Regeneration Project, le 1er whisky de seigle de l’île d’Islay

Anticonformiste et allant toujours plus loin dans l’innovation agricole, la distillerie Bruichladdich dévoile sa nouvelle référence, alliance du seigle et de l’orge : The Regeneration Project.

 

Majoritairement conçue à partir de seigle cultivé à 100% sur l’île d’Islay, The Regeneration Project se classe comme le premier « Islay Single Grain Scotch Whisky ». Bien plus qu’une innovation, le lancement de ce Single Malt marque le début d’un projet précurseur sur le marché des whiskies.

Consciente des enjeux des producteurs locaux, Bruichladdich décide en 2016 d’acheter la totalité de la récolte de seigle de son partenaire Andrew Jones pour imaginer le tout premier whisky à base de seigle de l’île d’Islay en Ecosse.

La céréale de seigle témoigne de nombreux avantages pour les sols, telle que sa capacité à isoler l’excès de nitrate, à augmenter le drainage des terres et à conserver leur humidité. Ainsi, cette culture permet non seulement d’améliorer la santé des sols, mais aussi de réduire considérablement les coûts pour l’agriculteur, moins tributaire des pesticides et engrais artificiels. En soutenant ces virages agricoles locaux et en développant cette nouvelle référence, la distillerie casse à nouveau les codes traditionnels des Single Malt écossais, tout en restant en parfaite adéquation avec ses engagements RSE qui lui ont permis de devenir la première distillerie d’Europe labellisée BCorp en 2020.

The Regeneration Project marque ainsi le début d’une vision à long terme pour la distillerie et témoigne de sa volonté de faire de son activité une force au service de la terre. Avec cette nouvelle référence, la distillerie Bruichladdich souhaite faire avancer les conversations autour de l’agriculture régénératrice et des solutions alternatives aux pratiques agricoles modernes.

The Regeneration Project Bruichladdich

Alliance du seigle et de l’orge

The Regeneration Project est composé à 55 % de seigle cultivé sur l’île d’Islay et à 45 % d’orge malté, également cultivé sur l’île. Utilisant un mélange de fûts de bourbon et de fûts de chêne vierge américain, tous deux de premier remplissage, le whisky n’est pas filtré à froid, ne contient pas de colorant et est entièrement traçable.

Cette référence repousse les limites de l’exploration des saveurs. La chaleur poivrée et les vagues de réglisse du seigle apparaissent immédiatement, équilibrées par des notes maritimes subtiles qui témoignent de la maturation du whisky sur l’île d’Islay.

Notes de dégustation

  • Nez : l’épice du seigle apparaît immédiatement, accompagnée d’arômes de réglisse, poivre noir, cannelle et noix de muscade, qui soulignent les caractéristiques uniques que la céréale apporte au whisky. Le chêne grillé apporte une fraîcheur résineuse, tandis que les citrons verts ajoutent une touche d’agrumes.
  • Palais : la douceur du liquide est contrebalancée par la chaleur épicée et poivrée du seigle. Le chêne apporte de la douceur avec des saveurs de pâte d’amande, de vanille et de chocolat, complétant magnifiquement les épices du seigle et les notes d’agrumes et de fruits verts de l’orge cultivée sur l’île d’Islay.
  • Finale : alors que le nez et le goût évoquent le seigle et son profil épicé et poivré, la finale rend hommage au chêne, avec son caractère floral et fruité. Le chêne, la poire et la pomme verte sont suivis de notes d’une délicate pâtisserie maltée, avec une crème pâtissière à la vanille qui s’installe en fin de bouche.

The Regeneration Project fait partie d’un petit lot de 1 800 bouteilles, disponible en ligne au prix de 150 € la bouteille.

L’ABUS D’ALCOOL EST DANGEREUX POUR LA SANTÉ, À CONSOMMER AVEC MODÉRATION.

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Proche
Proche