Le 39V, la table perchée de Frédéric Vardon s’offre un nouveau décor

C’est au sommet d’un immeuble haussmannien de l’avenue George V que Frédéric Vardon propose sa cuisine raffinée depuis 2010. Le 39V, cette table discrète, insoupçonnable depuis la rue, vient de rouvrir ses portes après de longs travaux d’embellissement.

 

C’est autour d’une jolie terrasse au calme que s’articule le nouveau décor futuriste du 39V. Le chef Frédéric Vardon a confié la rénovation des lieux, au designer Raphaël Navot. Le 39V se dévoile désormais en courbes, en tons clairs, en matériaux nobles… une délicate simplicité apparente, non sans rappeler la cuisine de Frédéric Vardon.

Le 39V

Le 39V de Frédéric Vardon

Dans ce nouveau décor, ce lieu unique, le chef normand propose une cuisine généreuse, authentique et respectueuse de la nature et des hommes.

« Je revendique une approche d’aubergiste, de générosité et de simplicité » précise Frédéric Vardon. « Investi et engagé pour une cuisine responsable, je mets un point d’honneur à cuisiner en fonction de ce que la nature produit au meilleur de sa maturité. C’est ma responsabilité de cuisinier ».

Langoustines de nos côtes rémoulade
Langoustines de nos côtes, rémoulade
Volaille de Bresse aux raisins
Volaille de Bresse aux raisins

Comme une balade dans les régions françaises, Frédéric Vardon travaille les jolis produits sélectionnés auprès d’artisans et criées de choix au cœur du triangle d’or parisien. En ce moment la Saint-Jacques de la Baie de Seine est servie crue ou en soufflé, les Langoustines s’accompagnent de rémoulade de légumes, les poissons de pêche durable sont escortés d’artichauts au persil et à la sauce au vin jaune, les Macaroni artisanaux de la maison Blin sont parfumés de truffe et de Beaufort, la moelleuse volaille de Bresse se pare de raisins, le gibier de chasse s’assortit de polenta et le bœuf de race est marié à des pommes Dauphine.

soufflé chocolat aux piments d’Espelette
soufflé chocolat aux piments d’Espelette

Côté douceurs, avec le moins possible d’ajout de sucre, on retient le soufflé chocolat aux piments d’Espelette, véritable succès du 39V et le non moins gourmand Mont-Blanc aux châtaignes grillées.

Et pour expérience au plus près des cuisines, à la table du chef, pour 8 personnes, on savoure la carte ou le menu découverte, élaboré selon les disponibilités du marché et la générosité de la nature.

Le 39V

39 avenue George V, Paris VIII

Entrée par le 17 rue Quentin Bauchart

Du lundi au vendredi, de 12h15 à 14 h pour le déjeuner et de 19h30 à 22h pour le dîner

Infos & réservations

© Yann Deret

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Proche
Proche