Cuisiniers extraordinaires

Travailler dans un restaurant avec un handicap mental

Travailler dans un restaurant avec un handicap mental, c’est possible. Le restaurant Le Reflet, à Nantes, en fait chaque jour la démonstration en employant dans sa cuisine des personnes atteintes de trisomie 21. C’est également le cas d’autres restaurants en France mais aussi à Chicago, Rome et Buenos-Aires. Profitons de la journée Duo-day (formation de duos entre des personnes en situation de handicap et professionnels volontaires) pour présenter la 2ème édition enrichie du livre Restaurants Extraordinaires qui raconte leurs histoires, leurs démarches, leurs engagements en faveur d’une société plus inclusive.

Un bel ouvrage, riche en témoignages de restaurateurs, de managers, de chargés d’insertion, d’employés et d’aidants familiaux. Il donne les clés du possible à destination des entreprises qui souhaiteraient, à leur tour, favoriser l’inclusion professionnelle de personnes en situation de handicap. Pédagogique, pétillant et coloré, Restaurants Extraordinaires rappelle ce qu’est la trisomie 21, les aménagements à prendre en compte (cf loi de 2005 pour l’égalité des droits et des chances, la citoyenneté et la participation des personnes handicapées). Il met surtout en évidence les passerelles vers l’emploi qui existent en restauration. On y trouve également les dispositifs de formation en milieu ordinaire, dont notamment un zoom sur l’école hôtelière CFA Médéric (Paris), et les mesures d’accompagnement à l’emploi mis en place par l’association Trisomie 21 Gard et Côte-d’Or.

Une formidable leçon de vie

Cette seconde édition de Restaurants Extraordinaires, co-éditée par Les Presses de l’EHESP et l’association Trinôme 44 est augmentée d’une préface, d’un édito, et de plusieurs interviews, illustrées, consacrées à un plus grand nombre d’établissements, à la démarche exemplaire. Une part plus large est consacrée à la formation. Chaque page rayonne du sourire de ces femmes et de ces hommes heureux de vivre et de s’épanouir. Photos et illustrations ont su capturer leur énergie et leur bonheur communicatifs, dans le partage de leur quotidien, comme au détour de leurs rencontres avec certains grands chefs. C’est donc un livre inspirant, où s’exprime un bonheur d’être, de s’affirmer et de s’enrichir. Un ouvrage coloré, porté par le sourire de ces femmes et de ces hommes, impliqués dans une démarche d’innovation sociale qui se résume finalement à replacer chacun d’abord et avant tout comme individu à part entière.

PhG

Tous les bénéfices sont reversé à l’association Trinôme 44 qui porte différents projets pour inclure davantage les personnes en situation de handicap dans la société .

1 Comment

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Travailler dans un restaurant avec un handicap mental, c’est possible. Le restaurant Le Reflet, à Nantes, en fait chaque jour...
" />