Bouillon Julien, une cuisine simplement bonne

Bouillon Julien
© Joanna Maclennan

Le Bouillon Julien renaît depuis la rentrée. 112 ans après sa création, il retrouve son décor et esprit originel dans la plus pure tradition du bouillon parisien.

les chefs de Bouillon Julien
Christophe Moisand et Julien Robineau @ Bouillon Julien

Des recettes simples et efficaces

« Ici, tout est beau, bon, pas cher », se plaît à clamer le Bouillon Julien. La cuisine simplement bonne est exécutée par Christophe Moisand, ancien chef étoilé du restaurant Le Céladon à l’hôtel Westminster, et Julien Robineau. Simple, à base de produits frais, la cuisine est de saison et faite maison. Elle prend les codes du bouillon revus avec une modernité et une créativité certaines.

Et comme c’est un bouillon, les prix sont vraiment légers. Alors on en profite et l’on goûte, les carottes à l’orange et au cumin, les crevettes roses marinées au miel, les incontournables œufs avec mayonnaise garantie légère, le poireau vinaigrette parsemé de noisettes concassées …

Puis on se lance dans les endives au jambon, le boudin aux pommes et crêpe de sarrasin, le lapin à la moutarde, la saucisse purée, le tout accompagné de frites fraîches et pour les adeptes de vert, un mesclun ou une poêlée de courgettes.

Les becs sucrés se réjouiront enfin de crèmes diverses, aux œufs, brûlée ou au marron avec meringue, et autres gourmandises.

décor Art nouveau Bouillon Julien
© Bouillon Julien

Un bouillon dans son jus

Entièrement restauré et entièrement repeint de la couleur de l’époque, le vert céladon, c’est dans un superbe décor Art Nouveau que l’on pénètre. Une fois poussée la porte du Bouillon Julien, on découvre, l’opulence de ce style, rénové dans la plus pure authenticité. Miroirs, appliques, peintures décoratives, moulures de staff encadrant les panneaux en pâte de verre inspirés d’Alphonse Mucha, tout droit sortis de l’atelier de Louis Trézel. On admire aussi l’immense verrière fleurie dessinée par Charles Buffet et l’authentique bar en acajou de Cuba signé Louis Majorelle, et l’on foule un carrelage de géraniums et de marguerites, signé Hippolyte Boulenger. Les grands maîtres de l’époque ont laissé leur empreinte au Bouillon Julien.

 

Opening | Août 2018

Bouillon Julien

16 rue du faubourg Saint-Denis, Paris X

 

Entrées : à partir de 3,30 € – Plats : à partir de 8,90 € – Desserts : à partir de 2,90 €

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Le Bouillon Julien renaît depuis la rentrée. 112 ans après sa création, il retrouve son décor et esprit originel dans...
" />