Sweet Cheese pour ne plus choisir entre la poire et le fromage

Sweet Cheese

Avec Sweet Cheese le fromage devient dessert et cela résout un problème de taille, la sempiternelle question que tous les gourmands se posent : fromage ou dessert ?

 

Sweet Cheese

 

Sweet Cheese rattrape l’histoire

Autrefois le dessert n’était pas forcément sucré, le fromage pouvait donc être un dessert. C’était le cas jusqu’au début du XXème siècle. Les fromages étaient alors proposés en même temps que les fruits, les compotes et les confitures.

C’est seulement au cours du XXe siècle que le fromage fut placé entre la salade et le dessert et servi en tant que tel. Mais attention, cet « ordre des mets » n’est pas universel. Dans les repas classiques anglais, par exemple, le stilton, se déguste après le dessert et accompagné de porto.

 

Sweet Cheese

 

Les chefs tranchent la question

Pour résoudre le choix cornélien du fromage ou du dessert, les chefs ont tranché. Ce sera fromage et dessert, ou plus exactement fromage-dessert, faisant ainsi la par belle au sucré-salé.

Six chefs et quatre créatrices culinaires ont donc exploré cette idée en proposant chacun une composition inédite. Les dix recettes issues de leurs réflexions, révèlent des jeux subtils entre puissance et touche salée du fromage, douceur des crèmes pâtissières, aux noix ou au chocolat blanc, fraîcheur des fruits, amertume des agrumes, croquant des fruits secs aux accents automnaux…

 

Sweet Cheese

 

Le fromage se fait ingrédient

Cela aurait été bien trop facile de se contenter d’associer dans une même assiette un fromage et une note sucrée. Le fromage, frais ou affiné, devient alors un ingrédient à part entière pour des desserts insolites.

Six chefs de talent et quatre créatrices culinaire sont prêtés au jeu pour créer 10 recettes, à reproduire facilement chez soi, sous les yeux avertis du photographe Thomas Duval et de la styliste culinaire Valéry Drouet.

 

Sweet Cheese

 

  • Munster caramélisé, chocolat blanc, muesli par Akrame Benallal (Akrame)
  • Comté de 36 mois, crumble sarrasin, coing et raisins par Franck Baranger (Pantruche & Caillebotte).
  • Fromage frais de vache, raisin, piment par Stéphane Jégo (L’Ami Jean).
  • Brillat-savarin, potiron, citron par Alessandra Montagne (Tempero).
  • Fourme d’Ambert, coing, datte par Atsushi Tanaka (restaurant AT)
  • Morbier, figue, crème pâtissière au poivre long par Taku Sekine (Dersou).
  • Tomme des Pyrénées à l’orientale par Stéphanie Valade.
  • Cantal vieux, poire pochée, ganache chocolat/poivre, tuile cantal/cacahuète, grué de cacao par Rafaële Boyadjian.
  • Bethmale aux myrtilles, brioche chaude et fruits croquants par Quitterie Pasquesoon.
  • Le beaufort sur un air d’automne par Mathilde Raoult.

Accéder aux recettes

 

 

 

Sweet Cheese

1 Comment

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Avec Sweet Cheese le fromage devient dessert et cela résout un problème de taille, la sempiternelle question que tous les...
" />