La cave de Michel Rostang dérobée

La cave de Michel Rostang dérobée
© Nick Karvounis

Alors que le chef inaugure ce soir en grandes pompes son tout dernier établissement situé à La Défense, la joie n’est pas totalement au rendez-vous. La cave de sa table étoilée de la rue Rennequin a fait l’objet d’un cambriolage cette nuit.

Le butin s’élève à plus de 400 000 euros sous forme d’environ 150 bouteilles de grands crus, tels que des Pétrus ou des Romanée-Conti ou encore des champagnes millésimés. Cette information révélée par RTL précise :

« Le ou les malfaiteurs sont entrés lundi dans la cave actuellement en travaux du restaurant Maison Rostang, établissement deux étoiles du XVIIè arrondissement de Paris situé non loin de l’Arc de Triomphe, en creusant un «trou d’environ 50cm de diamètre». Les malfaiteurs ont ensuite rejoint la réserve de vin pour dérober « au moins 150 bouteilles », des grands crus provenant notamment des domaines Petrus et Romanée Conti, dont les vins sont parmi les plus chers au monde. La police judiciaire de Paris a été saisie. »

Cet épisode n’est pas sans rappeler, une série de cambriolage dans de beaux établissements parisiens en juillet 2009 : le Carré des Feuillants d’Alain Dutournier, l’épicerie fine Hédiard de la place de la Madeleine et déjà le restaurant de Michel Rostang.

Plus récemment on se souvient du vol de flacons de whisky à La Maison du Whisky en novembre 2017 ou encore le vol de la cave du chef étoilé de l’Auberge du Père Bise, Jean Sulpice, en février 2018.

Les cambrioleurs savent où chercher !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Alors que le chef inaugure ce soir en grandes pompes son tout dernier établissement situé à La Défense, la joie...
" />