À la table de Bruno Aubin, chef du restaurant Cléo

C’est dans un cadre intimiste et hors du temps que Bruno Aubin, participant de la dernière édition de Top Chef, nous accueille pour nous faire découvrir sa nouvelle carte. Chef du restaurant le Cléo, situé dans l’hôtel cinq étoiles le Narcisse Blanc, Bruno Aubin nous reçoit avec plaisir. Il nous fait découvrir une carte aux saveurs variées à laquelle il ajoute sa touche personnelle épicée, lui qui a été formé notamment avec Eric Fréchon. Reconnu dans l’émission pour sa technicité et sa rigueur, Bruno Aubin n’en reste pas moins un chef qui ose de sublimes mélanges de saveurs.

https://images.lanouvellerepublique.fr/image/upload/602c73c003dd42c8118b4899.jpg

Un menu tout en saveurs

En suivant les conseils des serveurs, nous nous sommes laissés tenter par le menu dégustation. Celui-ci se compose de 2 entrées, 2 plats et un dessert. Un beau programme pour apprécier l’ensemble des compétences culinaires de Bruno Aubin. En guise d’amuse-bouche, le chef nous propose ainsi une crème de burrata, trio de tomates et ses amandes.

On démarre le repas avec La Carotte, une marinée au miel, curcuma et mélisse sur son lit de yaourt, réduction carotte et moutarde, huile d’olive et pollen. Cette assiette surprend par son visuel et par sa thématique. On revisite ainsi la carotte râpée tout en finesse et fraîcheur, une bonne entrée en matière pour ce premier plat.

On enchaîne avec L’Œuf mollet et sa Mousseline de pomme de terre fumée. Avec sa crème infusée au haddock, son huile d’aneth, un crackers de sarrasin au goût indéniable et son caviar de hareng, cette deuxième entrée nous a convaincu ! Un classique revisité qui en surprendra plus d’un grâce à un subtil mélange terre-mer qui fonctionne parfaitement. 

Vient ensuite le turbo rôti, une nouvelle fois sans fausse note ! Avec son sabayon tomate et ses épinards juste sautés au beurre noisette, les saveurs sont en rendez-vous. On apprécie le choix porté avant tout sur les saveurs. En effet, nul besoin d’en faire des tonnes pour avoir un plat de qualité. Une nouvelle fois, Bruno Aubin nous prouve qu’il est un chef avec une grande technicité. Il sait livrer un plat dont la parfaite cuisson du turbo reste en mémoire.

Enfin, place à la selle d’Agneau rôtie au piment d’Espelette. L’équilibre des saveurs est parfait. La cuisson rosée particulièrement tendre de la viande en fait un plat qui fond en bouche. Accompagné de son caviar d’aubergine à l’huile d’argan, de chèvre frais sur dés de courgettes, harissa fumée et jus d’agneau aux piquillos, la quantité est adéquat pour ce dernier plat chaud.

Vient ensuite le dessert ! Barre à la cuillère, Crémeux caramel gingembre, mousse lactée chocolat-piment de Jamaïque, crumble cacao, cacahuètes et fleur de sel. À nouveau, les saveurs sont au rendez-vous. On regrette cependant la quantité un peu trop importante de ce dessert et le manque de fruits pour un dessert estival.

Après avoir échangé avec Bruno, celui-ci nous confirme qu’il travaille sur de nouvelles assiettes à dessert. En effet, il travaille avec la céramiste Carole Fraile, située à Malakoff, pour concevoir la vaisselle du restaurant. Il peaufine également une nouvelle carte avec un dessert plus fruité ! Une bonne raison de revenir découvrir et savourer la prochaine carte du chef.

Le Cléo offre un cadre hors du temps

Au-delà d’une maîtrise évidente des cuissons et des assaisonnements, c’est l’ambiance du Cléo qui nous a particulièrement séduit. Avec son patio et sa petite salle intimiste, ce restaurant est une véritable parenthèse hors de la fougue parisienne. On oublie le temps, on se laisse porter par le cadre et on sort de là un peu étourdis de redécouvrir que nous sommes à Paris ! Bruno et son équipe ont su donner une véritable dimension humaine au Cléo et l’expérience en devient d’autant plus intéressante et complète.

On vous conseille donc fortement de venir découvrir la carte de Bruno Aubin au Cléo. Vous pourrez savourer une cuisine traditionnelle et pourtant inventive grâce à sa touche épicée. Une expérience aussi bien culinaire qu’apaisante. Vous pouvez retrouver l’ensemble du menu du Cléo ICI et les informations concernant le Narcisse Blanc ICI.  N’hésitez pas à saluer le chef Bruno Aubin de notre part si vous allez faire un tour au Cléo.

E. Quincieux. pour Kiss My Chef

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Proche
Proche