Fin d’été au Couvent ?

Couvent des Minimes

Séjouner dans un couvent, dîner dans un cloître … Le Couvent des Minimes Hôtel & Spa, lieu chargé d’histoire au coeur du Luberon, offre une expérience précieuse hors du temps, bercée par la sérénité des lieux et l’assiette étoilée du chef Jérôme Roy.

 

 

Lobby Couvent des Minimes

Du couvent à l’hôtel 5 étoiles

C’est en 2013 que Valérie et Fabien Piacentino s’installent au Couvent des Minimes après en être tombés sous le charme. A cette époque le lieu est portant bien différent, fortement marqué par l’austérité moniale.

Tout en respectant la nature du lieu, ils l’ouvrent, y font entrer la lumière et la modernité pour en faire un lieu contemporain qui a su conserver son âme, son calme.

Authentique, la bâtisse conserve les marques du passé, dignes témoignages de son histoire. Celles-ci s’habillent, sous l’impulsion des Piacentino, de couleurs douces, de mobiliers, de luminaires choisis avec soin pour les sublimer sans les dénaturer.

Le Couvent des Minimes reste un havre de paix contemporain dans lequel le voyageur goûte à la sérénité des lieux et l’assiette étoilée du chef Jérôme Roy.

Jérôme Roy au Couvent des Minimes
© Couvent des Minimes

L’hymne épicurien

Passé par les cuisines de Thierry Marx à Cordeillan-Bages, de la Maison Troisgros et celles de Pierre Gagnaire, Jérôme Roy est profondément inspiré par son magnifique parcours. De ses années passées aux côtés de ces maîtres, il conserve un savoir-faire et le goût pour les saveurs et les techniques asiatiques.

Sa cuisine est sincère, juste et fait la part belle au goût des produits, sélectionnés avec rigueur chez les meilleurs producteurs locaux pour leur fraîcheur et leur qualité. Jérôme Roy puise également ses ressources au Couvent des Minimes. Là dans cet immense jardin, il cueille au fil des saison, les plantes aromatiques et les tomates au vrai goût de son enfance.

Depuis 2016, sa cuisine est auréolée d’une étoile au guide Michelin. Gault et Millau l’a également élu Grand de Demain en lui attribuant 3 toques et une note de 16,5 sur 20.

Fortement inspiré par la richesse du terroir provençal, il souligne les mets de quelques touches d’épices, de condiments ou d’agrumes exotiques.

A l’image de l’âme du Couvent des Minimes, Jérôme Roy exécute une belle partition entre tradition et modernité.

1 Comment

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Séjouner dans un couvent, dîner dans un cloître … Le Couvent des Minimes Hôtel & Spa, lieu chargé d’histoire au...
" />