Pâques 2018 par les grands hôtels : débordement de créativité

Pâques 2018 par les grands hôtels
© Géraldine Martens

Pâques 2018 par les grands hôtels – Chaque année, c’est une surenchère de créativité pour chaque grand moment de l’année. Pâques ne déroge pas à la règle. Chacune de ces créations raconte une histoire et décline la matière chocolat sous des formes et des aspects inattendus.

 

Le Printemps de Maxime Frédéric
Le Printemps et son jardin © Géraldine Martens

Les 4 saisons de Maxime Frédéric pour le George V 

Délicieusement poétique Maxime Frédéric interprète les 4 saisons à la manière Four Seasons. Chacune des saisons est représentée par un œuf de Pâques accompagné de son jardin gourmand. Ces sublimes créations habilleront les chariots de pâtisserie et leurs univers seront déclinés en gourmandises à déguster lors de l’incontournable Tea Time de Pâques.

« Je souhaitais à travers cette Collection sortir de la pâtisserie standardisée du travail au moule et transmettre à mes équipes toutes les techniques de travail manuel qui existent. Nous avons sculpté, taillé, modelé, collé, coloré, texturé…chaque flocon, chaque légume, chaque pétale…c’est de l’artisanat, de l’émotion.»

Maxime Frédéric

Pur travail d’orfèvre, ces 4 œufs de 60 cm seront également réalisés en sculpture de 2 mètres de hauteur qui habilleront l’hôtel le temps du week-end de Pâques.

Four Seasons George V

L'œuf volcanique de Julien Alvarez pour Le Bristol

L’œuf volcanique de Julien Alvarez pour Le Bristol

C’est en observant le métal brut d’un atelier, la lave incandescente du Piton de la Fournaise à la Réunion ou les sculptures avant-gardiste des musées d’art moderne que Julien Alvarez a trouvé la sienne.
 Le Chef Pâtissier du Bristol Paris, signe ainsi un œuf de Pâques tout en relief, magnifique illustration de la puissance des formes.

Ce passionné d’art maitrise les matières. Son chocolat grand cru du Pérou 64% exprime ici toute sa force, dans des effets de volume où la rudesse des textures et des mouvements s’illuminent sous une poudre d’or subtilement dispersée. L’œuf vu par Julien Alvarez semble né d’une coulée de chocolat sombre et puissante, où les noisettes éclatent dans une explosion caramélisée figée dans son mouvement.

L’Œuf de Pâques du Bristol Paris par Julien Alvarez, série limitée disponible exclusivement sur commande. 60 cm de haut et 7 kg de chocolat Grand Cru du Pérou 64% et d’éclats de noisettes caramélisées.

Le Bristol Paris

 

Galaxio, l'œuf de Michaël Bartocetti
© Roméo Balancourt

Galaxio, l’œuf de Michaël Bartocetti pour Le Shangri-La Hotel, Paris

Imaginé à l’occasion de l’exposition Artistes & Robots, au Musée du Grand Palais, cet œuf est inspiré des héros et dessins animés de l’enfance du Chef Pâtissier.

Le vaisseau « Galaxio », en chocolat noir caraïbe 66% doux et fruité, est parsemé de graines de Kasha, noisettes caramélisées et fleur de sel et garni de friandises de Pâques. Son capitaine « Spacio », au chocolat au lait Jivara 40%, apportera une touche de douceur sucrée avec son délicieux praliné noisette et Kasha.

 « L’Œuf Galaxio » – 500 grammes – hauteur 15 cm – en édition limitée du 10 mars au 5 avril 2018 En vente à emporter au Shangri – La Hotel, Paris au tarif de 78€ – réservation 24h à l’avance au restaurant La Bauhinia. Un laissez-passez pour 2 pour l’exposition Artistes & Robots est offert avec l’œuf.

Le Shangri-La Hotel, Paris

La Bonbonnière de Nicolas Paciello
© Benoît Linero

La Bonbonnière de Nicolas Paciello pour Le Prince de Galles

« La pâtisserie c’est la gourmandise, le partage et l’émotion. La bonbonnière est pour moi le symbole de tout cela. »

 Nicolas Paciello

Stéphanie Le Quellec et son Chef Pâtissier Nicolas Paciello ont puisé dans l’émotion de leurs souvenirs d’enfance pour créer cet œuf bonbonnière tout en chocolat au lait, habillée de feuilles d’or et d’argent. La coque est parsemée d’éclats de caramel et de fleur de sel apportant du croquant à la douceur du chocolat. Une fois le couvercle soulevé, cette pièce d’art cache en son cœur une sélection de 18 bonbons en chocolat aux parfums sarrazin, vanille, praliné et matcha, créés par le Chef Pâtissier.

La Bonbonnière du Prince de Galles est disponible en édition limitée, au prix de 125 € dès le 28 mars et jusqu’au 8 avril.

Le Prince de Galles

L'œuf à plumes de Sébastien Lhors

L’œuf à plumes de Sébastien Lhors pour l’Hôtel du Collectionneur

Le Chef Exécutif Joël Veyssière et le Chef Pâtissier Sébastien Lhors ont imaginé cette année un œuf de Pâques délicat et original, inspiré de l’univers animal. Cet œuf gourmand, en pur chocolat noir, de 20 cm de hauteur, est à moitié recouvert d’un subtil mélange de plumes mates et nacrées aux élégants coloris brut et or.

Disponible à la commande du 29 mars au 15 avril 2018 au prix de 75€.
 À commander 72h à l’avance au +33 (0)1 58 36 67 97 oupar email chaletducollectionneur@thegatecollection.com.

L’Hôtel du Collectionneur

 

 

Les oeufs Klein d'Arthur Fèvre

Les oeufs Klein d’Arthur Fèvre pour l’InterContinental Bordeaux – Le Grand Hôtel

Ce sont 11 créations en chocolat, inspirées par le célèbre artiste qui seront présentées du 23 mars au 8 avril prochain dans les parties publiques de l’hôtel.

Véritable prouesse technique, la réalisation de ce bleu bien particulier, qui se rapproche de celui de Klein, a demandé de longues heures de mise au point par le Chef Pâtissier.

« S’il s’est finalement avéré impossible de reproduire cette teinte en pâtisserie, l’envie d’aller à la rencontre de cet artiste s’était imposée à moi ! »

Arthur Fèvre

Œuf Yves Klein de Pâques par Arthur Fèvre (200 gr de chocolat Valrhona) en vente dès le 15 mars sur le site l’hôtel puis dans l’ensemble de ses points de vente à partir du 17 mars 2018 : 22 euros pièce

Intercontinental Bordeaux Le Grand Hôtel

 

 

L'œuf Prestige d'Anthony

L’œuf Prestige d’Anthony Prunet pour l’Hôtel Ha(a)ïtza

Cet œuf Prestige est entièrement recouvert de feuilles d’or et réalisé à la demande de chaque client dans une des saveurs proposées.

Le chef pâtissier a créé quatre œufs aux couleurs de fête : Or, Argent, Cuivre et Bronze, qui découvrent sous une enveloppe scintillante des saveurs de chocolat noir grand cru du Brésil, chocolat au lait, et lait et noisette.

Chaque œuf est garni d’une ribambelle de petits œufs pralinés.

Œuf Prestige : 89 € en vente à La Pâtisserie de Famille

La Pâtisserie de Famille – Hôtel Ha(a)ïtza

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Pâques 2018 par les grands hôtels – Chaque année, c’est une surenchère de créativité pour chaque grand moment de l’année. Pâques...
" />