La cuisine collaborative selon Chefing, le fait maison se fait la part belle

Chefing
© Jakub Kapusnak

Consommer des bons petits plats faits maison, on en rêve tous, mais on n’a pas toujours le temps, l’envie ou le savoir-faire pour se mettre en cuisine. A la différence d’autres services de livraison qui proposent des plats préparés dans des grands laboratoires en quantité industrielle, Chefing s’affirme comme un mouvement de passionnés qui proposent des plats véritablement faits maisons, cuisinés le jour même, en quantité limitée…

 

 

La cuisine collaborative de Chefing

Défini comme un mouvement, Chefing met en relation des cuisiniers et des gourmets. Ces cuisiniers préparent chez eux, dans leur cuisine personnelle, des plats frais et faits maison, leurs meilleures spécialités, le jour même et en quantité limitée.

Les menus sont proposés sur le site Chefing, il ne reste plus qu’à choisir celui qui vous appâte, dans un rayon proche de chez vous, et soit de vous le faire livrer, soit d’aller le chercher directement chez la personne qui l’a cuisiné.

 

Chefing
© Jakub Kapusnak

 

L’intermédiaire pas ordinaire

Pour Chefing, les cuisiniers sélectionnés sont des chefs, choisis pour leur talent et leur faculté à surprendre. Ils font une cuisine authentique que les utilisateurs dégustent, notent et commentent. Pour pouvoir assurer un service de qualité, chefing sélectionne les meilleurs passionnés de cuisine. Seuls 12% des candidats sont retenus pour intégrer le site.

Préalablement interviewés, rencontrés, formés aux règles d’hygiène et de sécurité, leurs cuisines sont vérifiées, leurs plats sont testés avant d’être proposés en ligne.

 

Chefing
© Daniel Cuklev

 

Pour Chefing, les cuisiniers sont des chefs

Et c’est bien pour cela que Communeat a changé de nom. A propos de ce changement de marque, Théo de Bentzmann explique :

« Après deux ans d’existence, et de très nombreux échanges avec notre communauté, nous avons souhaité nous concentrer sur nos chefs, car ils sont la force de notre concept. Le nom Chefing permet donc de mieux mettre en avant nos chefs et leur savoir-faire. Sur notre plateforme, chaque plat est unique, parce que chaque chef est unique. Chefing est le nom de code, le cri de ralliement des passionnés de cuisine ! »

 

Chefing
© Jakub Kapusnak

 

L’offensive Chefing

Depuis déjà 2 ans le service existe mais sous le nom de Communeat. Cette année l’entreprise prend le nom de Chefing et renforce sa visibilité auprès des consommateurs potentiels. En octobre 2017, ce sont 300 affiches qui ont été déployées dans le métro parisien, avec un message clair : « le fait-maison pour de vrai ! »

Une étude d’opinion réalisée par l’Institut Viavoice, met en avant la défiance des français vis-à-vis des services actuels de livraison de repas qui promettent du fait maison, évoquant ainsi leur sensible différence avec les autres start-up de plats en livraison.

« Chefing n’est pas un intermédiaire entre le client et les restaurants de son quartier, ni un service en ligne qui promet des plats frais et faits maison, alors qu’ils sont préparés la veille dans des cuisines industrielles. Nous proposons tout simplement du « fait maison… pour de vrai ! » : nos ’ chefs’ préparent leurs spécialités le jour même, en quantité limitée, avec des ingrédients soigneusement sélectionnés… Fraicheur, originalité, qualité et variété sont garantis à 100%.», poursuit Théo de Bentzmann.

 

Chefing
© Chefing

 

Etude d’opinion Viavoice pour Chefing

Les Français et la cuisine « faite maison » : 85% des Français plaident en faveur d’une cuisine plus artisanale. 7 Français sur 10 n’ont pas confiance dans les solutions actuelles de livraison de plats dits « faits maison ».

Chefing et l’institut de sondage Viavoice dévoilent les résultats d’une étude d’opinion réalisée en septembre 2017 sur les Français et la cuisine « faite maison ». Réalisée auprès d’un échantillon de 1004 Français, l’enquête fait état d’un engouement massif des Français en faveur d’une cuisine plus artisanale et souligne leur défiance vis-à-vis des services actuels de livraison de plats dits « faits maison ». 

85% des Français veulent manger davantage de plats « fait maison »

L’étude Viavoice pour Chefing révèle que la grande majorité des Français interrogés (85%) souhaite consommer plus souvent des plats « faits maison », c’est-à-dire cuisinés par eux-mêmes ou par un proche.
Ces scores massifs, qui plaident en faveur d’une cuisine plus artisanale, s’expliquent par quelques facteurs majeurs, au premier rang desquels figurent le goût : 70 % des Français estiment que les plats « faits maison » ont plus de goût. Le « fait maison » possède également d’autres atouts : son prix (cité par 42 % des Français) mais également sa diversité (40 %).

« Les Français en sont convaincus : le « fait maison » permet de manger mieux, plus varié et moins cher. Dans un quotidien surbooké où l’heure du repas rime souvent avec sandwiches ou plats industriels, ils plébiscitent majoritairement une cuisine de proximité, plus authentique. Un voeu pieux mais pas toujours réalisable jusque-là. », souligne Théo de Bentzmann, fondateur du mouvement Chefing.

Livraison de plats dits « faits maison » : la confiance ne règne pas 

Dans ce contexte d’adhésion au « fait maison », il n’est pas étonnant de constater que 43 % des Français sont intéressés par un service de livraison de plats garantis « faits maison ». Cet intérêt est encore plus prononcé à Paris et en petite couronne où 58 % des personnes interrogées sont intéressées par un service de livraison de plats « faits maison ».
Pour autant, malgré cet intérêt certain, les solutions actuelles suscitent la défiance de la majorité des personnes interrogées : 69 % des Français n’ont pas confiance dans les services qui proposent de livrer des plats dits « faits maison ».

« Ce chiffre interpelle à l’heure où l’on assiste depuis trois ans à l’émergence de nombreux services de ce type, dont la promesse est de garantir des menus « faits maison ». Malgré les millions d’euros dépensés en publicité par ces différents acteurs, les Français sont lucides et ont probablement conscience que pour produire plusieurs centaines, voire plusieurs milliers de plats par jour, ces services ont logiquement tendance à industrialiser leurs processus. Nous sommes donc loin du « fait maison » que les Français attendent. », poursuit Théo de Bentzmann.

Le Mouvement CHEFING prône le fait-maison pour de vrai

Le « #CHEFING » est un mouvement citoyen qui existe depuis plusieurs années et qui réunit des dizaines de milliers de passionnés de cuisine, déjà actifs sur les blogs et sites spécialisés. Il revendique et promeut la cuisine « faite maison ».
Ce mouvement est aujourd’hui incarné par un site : Chefing.fr La plateforme permet l’achat et la vente de plats « faits maison » entre particuliers, en toute sécurité. Les « chefs » préparent leurs spécialités le jour même et en quantité limitée pour garantir fraicheur, originalité, qualité et variété.

Chefing les meilleurs passionnés de cuisine pour pouvoir assurer un service de qualité. Tous les « chefs » présents sur le site sont préalablement rencontrés, sélectionnés et formés. Toutes les cuisines sont vérifiées. Tous les plats sont goûtés et testés avant d’être proposés. Mais surtout, les utilisateurs de Chefing peuvent choisir, déguster, noter et commenter leur expérience, ce qui permet à la communauté de commander des repas en toute confiance.

Cette exigence au quotidien et ce partage d’expérience ont permis à Chefing en 2 ans, de fédérer une communauté de plus 15 000 membres et de vendre plus de 30 000 plats véritablement « faits maison ».

«  Chefing n’est pas un intermédiaire entre les restaurants et le client, ni un service en ligne qui promet des plats frais et « fait maison » alors qu’ils sont préparés la veille dans des cuisines industrielles. Nous proposons tout simplement du fait-maison, pour de vrai ! », conclut Théo de Bentzmann.

 

Méthodologie de l’étude Viavoice pour CHEFING 
Étude d’opinion réalisée en septembre 2017 auprès de deux échantillons distincts : 
-Un échantillon de 1004 personnes résidant en France métropolitaine, représentatif de la population française âgée de 18 ans et plus. Représentativité par la méthode des quotas appliquée aux critères suivants : sexe, âge, profession de l’interviewé, région et catégorie d’agglomération. 
-Un échantillon de 501 personnes résidant à Paris et en petite couronne (Hauts-de-Seine, Seine-Saint-Denis et Val-de-Marne), représentatif de la population de Paris et des départements limitrophes âgée de 18 ans et plus. Représentativité par la méthode des quotas appliquée aux critères suivants : sexe, âge, profession de l’interviewé, département.

 

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Consommer des bons petits plats faits maison, on en rêve tous, mais on n’a pas toujours le temps, l’envie ou...
" />