La rhubarbe la Tatie Danielle du potager

La rhubarbe

Plus elle est mûre, plus elle est acide ! Cette plante originaire d’Asie, dont les feuilles sont toxiques, fait tout de même des heureux. Comme légume ou comme fruit, son sucré acidulé réveille bien des plats.

 

La rhubarbe

 

Merci Marco Polo

Déjà cultivée en Chine il y a 5000 ans pour ses vertus médicinales, la rhubarbe aurait été rapportée en Europe par Marco Polo. A l’époque c’était sa racine qui suscitait tant d’intérêt chez elle. Séchée, sa racine était utilisée comme laxatif, puis on lui découvrit une certaine efficacité dans le traitement des maladies vénériennes.

Ce n’est qu’à partir du XIXè siècle qu’elle devient une véritable plante potagère, appréciée comme fruit. N’aimant ni le soleil, ni la chaleur, on la trouve essentiellement dans les pays du nord de l’Europe.

 

La rhubarbe

 

Fruit ou légume ?

Pour cette plante qui ressemble étrangement à la blette, la question peut se poser. Certes, elle est sucrée comme un fruit et se plie de ce fait volontiers à l’exercice du dessert. Toutefois c’est bien un légume. La rhubarbe appartient de la famille des Polygonaceae, une famille de plantes herbacées dont l’oseille est issue.

On connaît une vingtaine de variétés de rhubarbe, celles à tiges vertes, celles à tiges rouges et enfin celles à tiges rouges et vertes qui sont souvent moins acides. Sa pleine saison ne dure que 2 mois, entre mai et juin.

 

La rhubarbe

 

Le meilleur est dans la tige

Et pour cause ! seule sa tige est comestible. Ses feuilles contiennent des acides oxaliques toxiques qui peuvent entraîner des problèmes rénaux.

Sur les étals, on trouve la rhubarbe en bottes. Ses tiges doivent être bien fermes et cassantes, ce qui facilite son épluchage. Extrêmement filandreuse, il faut impérativement l’éplucher pour enlever les fibres de sa tige. A défaut, manger de la rhubarbe consisterait à manger une touffe de cheveux, une sensation peu agréable.

On peut atténuer son acidité en la faisant blanchir deux minutes dans de l’eau bouillante.

 

La rhubarbe

 

Acide et pauvre en calorie, tant qu’on ne la sucre pas

Certes l’acidité de la rhubarbe en fait un légume intéressant qui trouve sa place en dessert, en confiture, en compote et même en condiments dans des plats salés ou des chutneys. Mais point trop n’en faut et c’est là son défaut. Contrairement aux autres fruits et légumes, plus elle est mûre et plus elle est acide.

La rhubarbe fraîche se conserve au réfrigérateur ou en chambre froide pendant 2 à 3 jours à 4 °C enveloppée dans un papier absorbant humide.

Pauvre en glucides, sans protéines, ni lipides, la rhubarbe est très riche en fibres, mais c’est avec un ajout de sucre qu’on la préfère.

4 Comments

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Plus elle est mûre, plus elle est acide ! Cette plante originaire d’Asie, dont les feuilles sont toxiques, fait tout de...
" />