La rétaise la pomme de terre primeur AOP de l’île de Ré

La pomme de terre de l'île de Ré

Cette spécialité locale, très recherchée par les gastronomes est appelée primeur car elle est récoltée avant complète maturité. La culture de la cette pomme de terre représente la principale activité maraîchère de l’île. Sa chair ferme et délicate et son goût tendre et doux se dégustent dès le mois d’avril, avec encore plus d’émotions, en plein territoire insulaire de Ré.

 

La pomme de terre de l'île de Ré

 

La saison est lancée !

Dès le mois d’avril c’est la plaine saison de la rétaise. Récoltée jusqu’à l’été, cette pomme de terre primeur, à la peau fine, ne se conserve pas longtemps. Il faut les consommer dans la semaine qui suit leur conditionnement. Sa saveur unique qui mêle un goût de mer et de noisette, légèrement sucré fait d’elle une pomme de terre qui se doit d’être cuisinée le plus simplement possible. Inutile de la peler, sa peau très fine se détache facilement en la grattant.

La première variété précoce à consommer en ce moment est l’Alcmaria, suivie, à partir de mai par la Charlotte à chair jaune.

La pomme de terre de l'île de Ré

 

La première culture maraîchère de l’île

L’île de Ré tirait ses richesses de la culture de la vigne et du sel. Au tout début du XXè siècle la vigne est attaquée par l’épidémie de phylloxéra qui la détruit en grande partie. Les viticulteurs se tournent alors vers la culture de la pomme de terre primeur jusqu’à en faire la principale culture maraîchère de l’île de Ré. Le terroir est propice à sa culture avec des sols calcaires secs et sablonneux.

Grâce à ce terroir balayé par les vents marins la pomme de terre de l’île de Ré bénéficie d’une AOP depuis 1998.

 

La pomme de terre de l'île de Ré

 

Une pomme de terre unique

Marquée par son terroir, la pomme de terre de l’île de Ré est inimitable.

On lui trouve des goûts de légumes printaniers, de beurre, de fruits secs, des notes sucrées et parfois légèrement salées. Sa texture à la fois ferme et fondante, sa peau extrêmement fine en font une pomme de terre qui n’a besoin d’aucun artifice pour régaler les palais.

30 producteurs passionnés produisent 2500 tonnes de ce précieux tubercule. Une fois récoltées, les pommes de terre sont soigneusement lavées, triées et calibrées, puis conditionnées.

Elles doivent être conservées au maximum 9 jours à l’abri de la lumière entre 8 et 12°C.

 

Vous aimerez aussi les autres pommes de terre

Cette spécialité locale, très recherchée par les gastronomes est appelée primeur car elle est récoltée avant complète maturité. La culture...
" />