Le poireau la valeur sûre incontournable de l’hiver

Mince et élancé, légèrement poilu le poireau d’hiver est un légume tendre qui se cuisine de bien des façons. En attendant son petit frère du printemps, le poireau primeur, régalons-nous encore un peu de cet aliment modèle.

 

Le poireau

 

L’indémodable poireau

Vert tirant sur le bleu, et blanc, deux couleurs pour ce légume qui ose se pavaner tout l’hiver sur les étals. Il fait fi de ses amis légumes racines qui trônent à ses côtés, même si parfois, on le décapite pour n’en conserver que le meilleur, la partie blanche.

Asperge du pauvre, porreau, poirette, ce pauvre poireau a été affublé de bien des noms ridicules.

Son nom est également rentré dans le vocabulaire courant et désigne quantités d’autres choses. C’est dire si le poireau est incontournable.

Mais cela ne l’empêche pas de braver les cabas et de s’accommoder en cuisine de tout ce qui lui passe à côté.

Viandes rouges ou blanches, volailles, poissons, coquillages, œufs, le poireau se marie avec le premier venu.

Indémodable, il est de tous les repas. Dans les soupes, en fondue, en pot-au-feu, en blanquette, en quiche, il est également délicieux tiède accompagné de vinaigrette.

Le poireau dans nos vies

Bien des images sont associées au poireau. Poireauter ou rester planter comme un poireau. Le poireau est aussi une affreuse verrue emplie de poils noirs. C’est également le nom argotique du sexe masculin et celui de la décoration du Mérite Agricole.

 

Le poireau
© Catherine Delvaux

 

L’allié minceur au goût subtil

Avec sa silhouette élancée, il vous la promet belle, la vôtre. 25 kcal au 100g, cet aliment est un modèle en termes de diététique. Très riche en fibres, en vitamines et minéraux, c’est un précieux allié minceur et santé, aux vertus anti-oxydantes.

Son goût oscille entre celui de l’asperge et de l’oignon car il appartient à la famille des alliacées.

Mince et élancé, légèrement poilu le poireau d’hiver est un légume tendre qui se cuisine de bien des façons. En...
" />