Savez-vous découper correctement le fromage ?

la découpe des fromages
© Elisa Michelet

Sorti du camembert pour lequel on ne se pose pas trop de question, il n’est pas rare d’hésiter sur la découpe des fromages. Pour ne plus faire de faux-pas, on vous dit tout sur la manière de découper les fromages. Ce n’est qu’une histoire de géométrie, assez simple.

 

Il n’y a rien de plus terrible de se servir en dernier et de se retrouver avec la croûte alors que tout le monde rêve de mordre dans le cœur, généralement plus moelleux. Néanmoins, les deux parties du fromage sont intéressantes à goûter : le talon offre en général une saveur plus prononcée, le cœur, un certain crémeux. Cette petite leçon de découpe de fromage permettra une distribution équitable à tous les convives en respectant toujours l’équilibre entre la pâte et le talon.

 

découper correctement le fromage
© Cniel

Si le fromage est rond ou pyramidal

Pour les fromages petits et moyens

Face à un camembert, un munster, un coulommiers, un reblochon, un chaource, un brillat-savarin, un crottin de Chavignol, un mothais, un charolais, un valençay, une fourme d’Ambert… on s’y prend comme pour un gâteau en se servant une part triangulaire. A noter que le neufchâtel, en forme de cœur et le maroilles, fromage carré, se découpent également comme des parts de gâteau.

Pour les grands fromages

Les grands fromages, tels que le brie, sont souvent présentés déjà en grandes parts qu’il convient de partager. Et même si le nez du fromage vous fait de l’œil, résistez et coupez plutôt des tranches en biseau depuis la pointe, de manière à laisser toujours autant de talon et de cœur aux autres.

 

Si le fromage est en forme de bûches

Pour le Sainte-Maure-de-Touraine ou le rouleau de Beaulieu, il suffit de les couper en rondelles.

savoir se servir de fromages
© cniel

Si le fromage est en tranche

Lorsque ce sont des pâtes persillées, comme un roquefort, un bleu d’Auvergne… ils se découpent en éventail.

Les pâtes pressées, comme le comté, le beaufort, le morbier… sont plus techniques. Il faut commencer par le découper dans le sens de la largeur, puis arrivé aux deux-tiers de la tranche, il convient de poursuivre la découpe en éventail.

Si les fromages sont ultra coulants ou ultra durs

Crémeux à souhait, le Mont d’Or se sert à la cuillère. Quant à la mimolette extra vieille et encore le parmesan, ils ne se découpent pas mais se brisent ou se taillent copeaux. Le seul fromage qui se découpe à la girolle est la tête de moine.

A vos couteaux !

 

 

 

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Sorti du camembert pour lequel on ne se pose pas trop de question, il n’est pas rare d’hésiter sur la...
" />