Le Fooding, la sortie du guide 2017 c’est demain !

Le Fooding sort son nouveau guide demain. A nous les meilleures adresses gastros, cools, branchées, popottes de l’héxagone aux couleurs internationales.

 

Le Fooding
© Romain Mayoussier

 

Le Fooding un brin d’exotisme pour 2017

L’Italie est à l’honneur avec Giovanni Passerini qui reçoit la couronne de laurier de l’année. Sacré meilleur chef pour 2017, le chef italien est porté aux nus par les médias depuis le début de l’année 2016 pour sa cuisine aux accents méditerranéens parfaitement exécutée.

 

Le Fooding

 

Le Fooding, un guide décalé

On aime ce guide audacieux et décalé dans les intitulés de ses rubriques. Loin du sérieux classique des autres guides, il sait néanmoins reconnaître ceux qui le méritent. La couverture de cette année ne l’est pas moins. Placé sous le thème de l’amour et du plaisir, le guide 2017 donne envie de croquer à pleine bouche la gastronomie française. Plus de 800 restaurants y sont passés au peigne fin.

“Faites l’amour à la bouche ! En 2017, on veut de la peau de câlin dorée, des galoches umamiesques, de la purée d’amour, des sauces enveloppantes, du jus dans le contact, des chefs qui embrassent, de la porn food qui donne faim…”

 

Le guide Anti-Fooding

Nouveauté de cette année, les auteurs se sont intéressés aux 75 adresses qui n’entrent pas dans le Guide du Fooding mais dans lesquelles il faut courir pour 75 bonnes raisons. Il fallait oser !

 

Le Fooding

 

Le palmarès Fooding 2017

 Meilleur chef : Giovanni Passerini (Passerini, Paris)

Fooding d’honneur : Katsuaki Okiyama (Abri et Abri Soba, Paris)

Fooding d’amour : Moko Hirayama et Omar Koreitem (Mokonuts, Paris) ;  Julia Sammut (L’Idéal, Marseille)

Meilleur coming-out : Christophe Saintagne (Papillon, Paris)

Meilleure ferme-auberge : Christian Aguerre et Antoine Chépy (Haraneko Borda, Itxassou)

Meilleure saucisse-purée : Thomas Brachet et Tristan Renoux (Les Arlots, Paris)

Meilleur bistrot de village : Chris Wright (L’Épicerie de Dienne, Dienne)

Meilleur bistrot du port : Pascal Serres et Carole Peyrichou (La Nautique, Narbonne)

Meilleur sophistroquet : Tabata et Ludovic Mey (Les Apothicaires, Lyon)

Meilleur décor : Alexandre Giesbert, Julien Ross, Olivier Delannoy et Francesca Errico (Daroco, Paris)

Meilleur bar d’auteur : Simon Chollet, Lucas Maraton et Thomas Nero (Symbiose, Bordeaux)

Meilleure chambre de style : Olivier, Diane et Hugo Roellinger (La Ferme du vent, Cancale)

 

Guide du Fooding 2017 : 9,90 € en version clasique

2 Comments

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Le Fooding sort son nouveau guide demain. A nous les meilleures adresses gastros, cools, branchées, popottes de l’héxagone aux couleurs...
" />