Faste d’antan avec le dîner Bonaparte du Shangri-La

Le dîner Bonaparte du Shangri-La
© Roméo Balancourt

C’est l’ancien hôtel particulier du Prince Roland Napoléon Bonaparte qui abrite le Shangri-La. Quoi de plus logique que de vouloir renouer avec la tradition, le faste d’antan et faire revivre à ses convives, la Belle Epoque et l’art des dîners à la française. Retour dans l’atmosphère du siècle dernier, le temps d’un dîner.

 

Le dîner Bonaparte du Shangri-La
© Roméo Balancourt

 

Voyage au début du XXème siècle

Le bar Botaniste de  l’hôtel et son nouveau chef Barman, Clément Emery nous plonge déjà dans cet univers napoléonien.

C’est maintenant l’heure de continuer le voyage, en revivant le faste des dîners du début du siècle dernier. Vivre, le temps d’un dîner, la grande tradition des repas d’apparat de la haute société.

Une expérience en termes d’usages mais aussi gastronomique, autour de la cuisine de Christophe Moret, chef de l’hôtel dont le travail est récompensé de 2 étoiles au Guide Michelin.

 

Le dîner Bonaparte du Shangri-La
© Roméo Balancourt

 

Monsieur est servi

Remonter le temps et pénétrer dans les salons historiques du premier étage de l’hôtel. Plonger dans le protocole de l’époque, après un apéritif avec vue sur la Tour Eiffel. Au son du traditionnel « Monsieur est servi », prendre place à table après avoir été nommé par l’aboyeur et goûter au raffinement du décor, de la vaisselle et des mets.

Tous les sens sont en émoi. La vue caresse la beauté des lieux et de l’art de la table, l’odorat se comble des doux parfums des majestueuses compositions florales et les papilles s’agitent à la dégustation des mets.

Le menu en 4 services – potage, poisson, viande, dessert – est servi « à la française » et révèle les mets les plus raffinés de l’époque. Coq en pâte, foie gras de canard aux épices, vol-au-vent de grande cuisine bourgeoise à la Nantua, côte de veau fermière de l’Aveyron dorée, canard de Challans, Baba bouchon, Saint-Honoré. Autant de plats, accompagnés de breuvages délicats, qui retrouvent leur heure de gloire sous les mains expertes de Christophe Moret.

 

Le dîner Bonaparte du Shangri-La
© Roméo Balancourt

 

Une unique et immense table

Sur cette majestueuse table pouvant accueillir 20 personnes, le couvert est mis dans la plus pure tradition de l’art de recevoir.

Les bouquets, grandioses, ornent le centre de la table recouverte par une nappe créée sur-mesure par la Maison Lelièvre.

Les assiettes de porcelaine Haviland, placées au cordeau arborent fièrement les symboles de l’empereur : l’aigle, l’abeille et la couronne impériale. De quoi vivre une féérie fastueuse à l’image de la dynastie Bonaparte.

Menu Bonaparte du Shangri-La

 

Le dîner Bonaparte du Shangri-La
© Roméo Balancourt

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

C’est l’ancien hôtel particulier du Prince Roland Napoléon Bonaparte qui abrite le Shangri-La. Quoi de plus logique que de vouloir...
" />