Cuisiner la mer de Gaël Orieux

Cuisiner le mer de Gaël Orieux

Cuisiner la mer ne pouvait être écrit que par un armoricain. Gaël Orieux, chef breton, amoureux de la mer et de ses fruits, nous livre dans cet ouvrage tout son savoir et son savoir-faire.

Cuisiner la mer de Gaël Orieux

Cuisiner la mer : la passion du poisson selon les saisons

La cuisine de Gaël Orieux est estampillée « marine ». Elle mêle les trésors de la mer aux produits de la terre et joue entre la tradition et le modernisme tout en s’attachant au respect de la nature. Chef dans l’air du temps et soucieux de la planète, Gaël Orieux nous ouvre les yeux. Outre le traditionnel Turbot, il nous conte des espèces moins « nobles » en adéquation avec la saisonnalité.

 

Cuisinier la mer de Gaël Orieux
©levasiondessens.com

Cuisiner la mer : la bible des fonds marins

Superbe et magnifiquement illustré, cet ouvrage nous présente, dans une première partie, 70 espèces (poissons et tentacules, coquillages, crustacés, condiments et légumes marins) : nom, description, habitat et pêche, gestion de la ressource, saison et mode d’emploi sont ainsi détaillés et accompagnés d’une photographie du produit.

S’ensuivent 90 recettes réparties selon des humeurs et des envies : Grandes tables, Bourgeois, Canaille, Fraicheur, Exotique, A l’eau ou au sel, Charcuterie et saurisserie.

 

Cuisiner la mer de Gaël Orieux
© restaurant-auguste.fr

Gaël Orieux, une cuisine responsable

Ses origines bretonnes ont fait de lui un amoureux de la mer. Il se destinait initialement à une carrière dans la plongée sous-marine. C’est au cours d’une journée portes ouvertes dans une école de cuisine que Gaël Orieux décide d’abandonner sa passion première.

Passé par les plus belles tables de la capitale, aussi bien classiques que modernes, il ouvre à 32 ans son propre restaurant Auguste, en hommage à Auguste Escoffier.

Il pratique une cuisine libre, responsable et sans cesse renouvelée, alliant terre et mer. Sa carte est volontairement courte mais de saison et met ainsi en avant des espèces méconnues comme le tacaud ou le chinchard. C’est une cuisine sincère qui met en valeur les produits.

 

Cuisiner la mer de Gaël Orieux
le chinchard

 

Parution : octobre 2016

Editions de La Martinière : 45 €

Acheter le livre

 

2 Comments

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Cuisiner la mer ne pouvait être écrit que par un armoricain. Gaël Orieux, chef breton, amoureux de la mer et...
" />