120 ans de bouillon pour Chartier le cultissime

Chartier les 120 ans du bouillon

A l’occasion de ses 120 ans, l’institution parisienne, classée monument historique, remet à sa carte ses grands plats d’autrefois et conserve ses prix alléchants.

 

Le bouillon Chartier

En 1896, les frères Chartier souhaitent pouvoir offrir à leur client une bonne cuisine à prix modeste. Le Bouillon Chartier était né. Au début du siècle, on y venait pour boire un bouillon à base de viande et légumes à même le marbre.

Cette volonté est toujours la même 120 ans après. Dans les assiettes, tradition et diversité se déclinent à des prix imbattables. Poireaux vinaigrette, œuf mayonnaise, potage aux légumes ou escargots réjouissants en entrée ; viandes, poissons ou plats canailles bien mijotés pour la suite : la carte est vaste, les saveurs authentiques et chaque plat tourne autour de 10 €.

 

bouillon cultissime

Une salle classée

Le temps s’est arrêté chez Chartier. Rue du Faubourg Montmarte, se joue un ballet quotidien de serveurs en tablier blanc et gilet noir. Les meubles sont restés identiques mêmes s’ils ont perdu leur fonction première. Ces fameux grands meubles à tiroirs servaient à ranger les serviettes des habitués. La salle de Chartier a été classée en 1989 et lorsque l’on y pénètre c’est toute la Belle Epoque qui s’offre à nos yeux.

 

bouillon cultissime

 

 

Chartier c’est une ambiance

Grande verrière, boiseries, luminaires, immenses miroirs aux multiples reflets, cuivres, tous les éléments du décor sont typiques de ceux de la brasserie parisienne.  Avec en plus, les hauts meubles de bois disposés le long de la salle.

On aime particulièrement les sur-nappes en papier, sur lesquelles les serveurs griffonnent l’addition.

 

bouillon cultissime

Les incontournables du siècle dernier

La famille Joulie, actuelle propriétaire de Chartier, a fouillé dans les archives pour trouver les mets qui étaient à la carte du Bouillon Chartier lors de sa création. Aidé par la brigade, elle a également recherché les grands standards d’autrefois pour les remettre à la carte du mois de novembre

Potage Crécy, potage parisien, oeufs soubise, bouchées à la Reine, lieu Dugléré, veau Marengo, crêpe du couvent, pomme bonne femme, tête de veau sauce tortue. Que d’anciens plats qui vont éveiller notre curiosité.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

A l’occasion de ses 120 ans, l’institution parisienne, classée monument historique, remet à sa carte ses grands plats d’autrefois et...
" />