Le K Christophe Michalak : intrigant, créatif et ultra gourmand

Christophe Michalak 

Jeune, talentueux et partout en même temps, Christophe Michalak est un cas qui a fait du K sa signature. Celui qui, plus jeune, rêvait de faire les Beaux-Arts, ne s’est pas fourvoyé en suivant la voie pâtissière. Kosmic, Klassic, Rock, Koeur, Electrik, Millefeuilles au mètre, ses créations toujours ludiques, interpellent, suscitent l’envie et seront désormais disponibles au Printemps du Goût.

Christophe Michalak 

Christophe Michalak investit le nouveau temple de la gastronomie

Les équipes du Printemps du Goût ont sélectionné avec rigueur, passion et attention ce qui se fait de mieux dans la gastronomie française afin de combler les fines gueules et les fines bouches, de Paris, de France et d’ailleurs. C’est donc tout naturellement qu’elles ont pensé à Christophe Michalak.

Au 8ème étage, dès le mois de janvier 2018, on retrouvera tout l’univers du Chef, des ses fameuses religieuses, en passant par les incontournables Kosmiks, sans oublier les chocolats, Klassiks, Koonies, Tartes K et autres plaisirs sucrés. Il y en aura pour tous les goûts, toutes les envies… A emporter ou à déguster tranquillement sur place.

 

Christophe Michalak 

4 adresses pour un talent

Le 10ème, le Marais, Saint-Germain des Prés, et maintenant le Printemps du Goût, Christophe Michalak tisse sa toile. Il faut dire que ses créations connaissent un immense succès.

Elles donnent l’impression que la vie est facile, ludique et que tout est plaisir. Entrer chez Christophe Michalak, c’est découvrir un univers. Celui d’un grand enfant qui maîtrise pourtant parfaitement le geste.

Touche à tout, hyper curieux, il se nourrit du monde entier, avec une facilité déconcertante et une généreuse touche d’humour. Tout semble glisser sur lui. Dynamique, en quête permanente du bon, du ludique, du rock, du simple et du gourmand, il nous surprend dans toutes ses créations. Même ses cours de pâtisseries sont des moments d’amusement. Il nous fait penser à un super héros swinguant, celui de la pâtisserie et du grignotage.

 

Christophe Michalak 

La Michalak MasterClass, une école à part

Pas de cartable, de stylo ou d’uniforme sur la liste de fournitures de la Michalak MasterClass, mais plutôt un costume, un masque ou une cape ! Ici c’est tenue décontractée de rigueur, ambiance bon enfant… On cuisine en s’amusant, au son d’une playlist concoctée par Christophe Michalak.

Apprendre à associer les saveurs, les textures et les températures, mais aussi à découper ou à déguster un gâteau, à découvrir l’importance et la provenance des matières premières … et … dégustation des réalisations, présentées, comme il se doit, à l’assiette.

 

Christophe Michalak 

Et les becs salés dans tout ça ?

Parce qu’un vrai chef a toujours plus d’une seule corde à son arc il propose également une offre salée au Café Michalak. Là, il marie les grands classiques de la pâtisserie avec des touches salées, il restructure les quiches, il métamorphose le croque-monsieur. Le traditionnel salé se transforme selon les codes pâtissiers, et le traditionnel sucré se convertit en salé. Il décale les codes, il crée des textures uniques et bouscule les goûts.

Ainsi, a crème brûlée est au vieux parmesan, la madeleine est aux tomates et aux olives de Kalamata, et la mousse est à la mozzarella. Tarte feuilletée, mini verrines, pain perdu à l’aubergine régalent les clients qui ont du mal à faire l’impasse sur la Tarte K qui leur fait de l’œil dans sa vitrine.

 

Christophe Michalak 

 

Généreux par nature

« A 15 ans, lors de mes débuts, j’ai eu un éclair de lucidité : j’ai compris qu’on pouvait donner beaucoup de bonheur avec peu de choses.

On ne peut pas être pâtissier sans être généreux et gourmand, mon métier me permet de m’exprimer à travers mes créations, le désir de faire plaisir aux autres m’a alors subjugué ».

Petit apprenti d’une modeste pâtisserie de province, il est devenu, à 40 ans, l’un des chefs pâtissiers les plus reconnus de la profession. Et pourtant… rien ne semblait prédisposer ce Picard aux métiers de bouche.

Issu d’une famille italienne, il n’a été nourri que de rigueur et de rage de vaincre.

Enfant, il voulait être dessinateur, ce qui dénotait déjà un sens artistique développé ; faute d’entrer aux Beaux-Arts, il passe directement à la vie active.

A 16 ans, il se constitue une bibliothèque culinaire qu’il ne cesse de compléter. Il cultive sa mémoire gustative, outil essentiel du Maître-pâtissier. « Je me suis contraint ; la vie m’a façonné », avoue-t-il.

Promu premier de son école, il décide d’apprendre son métier en traversant le monde et ses cultures. 2 ans au Negresco, puis le Japon, New-York pour le compte de Pierre Hermé, avant de rentrer à Paris chez Ladurée. En 2000, il enchaîne par le Plaza Athénée, où il restera 16 ans tout en fourmillant de projet. Il remporte la Coupe du Monde de la Pâtisserie en 2005, anime et co-produit des émissions télévisées.

En septembre 2013, il crée sa propre école, la Michalak Master Class et son tout nouveau concept de vente : le Michalak Take a Way, puis sa Pâtisserie du Marais, celle de Saint Germain des Prés, le café Michalak et très bientôt le Printemps du Goût.

Et comme il pense à tout, il possède également sa propre chaîne Youtube, son Truk en +, comme il l’appelle. Encore une manière ludique d’enseigner les truffes façon météorites, les spaghettis bolo sucrés, le pain perdu du placard ou encore la tarte aux fleurs de pommes.

Christophe Michalak est définitivement sans limite et ça nous plaît !

Tout savoir de Christophe Michalak et les adresses où le trouver.

 

 

 

 

 

Jeune, talentueux et partout en même temps, Christophe Michalak est un cas qui a fait du K sa signature. Celui...
" />