Ville nourricière, bistronomie ou haute gastronomie, Ikejime, la revue de presse

Ville nourricière
© Ile-de-France

La rêve d’une ville nourricière, la bistronomie fait-elle de l’ombre à la haute gastronomie, Emmanuel Macron rassure les viticulteurs, le renouveau de la bière au coeur de la revue de presse. 

Le Président chouchoute les viticulteurs

Malmenés par la Ministre de la Santé Agnès Buzyn, les viticulteurs ont eu le droit à la confiance du président qui avait invité les jeunes agriculteurs. Arguant boire régulièrement du vin pendant son discours, Emmanuel Macron prend le contrepied de la politique de sa ministre. (via Slate)

La ville nourricière futur plausible ou utopie ?

Désirée par les écologistes et les amateurs de consommation locale, l’agriculture urbaine serait le futur des mégalopoles en quête de produits frais. Entre la place manquante pour l’étendue des cultures et la pollution des véhicules, la ville nourricière n’est-elle qu’un doux rêve ? (via Geek and Food)

Un routier dans Paris

Bien connus de tous ceux qui sillonnent les routes, les restaurants routiers sont connus et appréciés pour leurs prix bas et leurs plats bien franchouillard. Alors que personne n’y avait pensé, une première adresse vient d’ouvrir ses portes dans le 11ème arrondissement parisien. (via Vivre Paris)

La bistronomie à emporter

Chez l’Ami Jean dans le 7ème arrondissement, la bistronomie se vit ! Amateur de bons produits, Stéphane Jégo innove et propose un menu dégustation à emporter dans les casseroles et les plats pour n’avoir qu’à réchauffer ses bonnes recettes. (via Europe 1)

Bistronomie vs Haute Gastronomie

Cependant, devant cet essor de la bistronomie et l’amour grandissant que lui voue les français, la haute gastronomie des chefs étoilés pourrait être mise en péril. Les des prix très élevés, les créations hautement originales et les services guidés seront-ils perturbés par la bonne franquette de la bistronomie ? (via Slate)

Les pailles en plastique, nouvelle cible des écolos

Interdites en Ecosse à partir de 2019, à Seattle cette année, les pailles en plastique vivent peut-être leurs derniers jours. Inutiles et polluantes, deux belges à l’initiative d’un mouvement appelé What about Waste partent en croisade pour convaincre restaurateurs et politiques. (via WeDemain)

L’Ikejime, une autre manière de tuer le poisson

Cette technique japonaise annoncée moins stressante, moins douloureuse et du coup moins cruelle, est aussi une manière d’obtenir un poisson plus gouteux et qui se conserve plus longtemps. (via Madame le Figaro)

Le renouveau de la bière

Après avoir frôlé l’extinction dans les années 80, le secteur de la bière connaît aujourd’hui un véritable retour de feu. Avec un nombre de producteurs multiplié par 5 en 10 ans, les nouveaux brasseurs changent le marché en mettant notamment la qualité, la traçabilité, et parfois l’écologie au coeur de leurs démarches. (via France Info)

De cadre sup à cuisinier

Désormais légions, les reconversions vers des métiers de la bouche font désormais partie du paysage. Cuisiniers, pâtissiers, bouchers, autant de métiers en quête de main d’oeuvre, et de débouchées pour ceux en quête d’un nouveau quotidien.(via France Inter)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

La rêve d’une ville nourricière, la bistronomie fait-elle de l’ombre à la haute gastronomie, Emmanuel Macron rassure les viticulteurs, le...
" />