Superstitions à table, foodtech, adopte une vache, la revue de presse

Superstitions à table
Poulette farcie en demi-robe, les suprêmes en jus moelleux, les cuisses traditions par Guy Savoy © Guy Savoy

Superstitions à table, usine d’insectes, 3 tendances food-tech et le nouveau label des brasseurs français, retrouvez les articles de la semaine dans la revue de presse. 

 

Tendances Food Tech

En imaginant des distributeurs de produits agroalimentaires dans les taxis, en créant un enrobage invisible, inodore et sans goût pour les citrons et les avocats ou en investissant le secteur des protéines végétales, la food-tech n’est pas à court d’idées. (via Les Echos Entrepreneurs)

Un label de brasseurs français

Face à l’Allemagne et la Belgique, la France ne se laisse pas abattre et est même le troisième pays en nombre de brasseurs. Avec 4000 marques de bières tricolores, il fallait bien un label comme « Profession Brasseur » pour démêler le vrai du faux. (via CBNews)

100 millions d’euros pour une usine de coléoptères

La start-up français Ynsect cherche à lever 100 millions d’euros pour installer sa première usine de production de scarabées. Pas destinées directement au marché alimentaire, ces petites bêtes seront utilisées pour l’alimentation des animaux de compagnies et des poissons d’élevages. (via Les Echos)

La quête de produits éthiques

Ils sont 6 français sur 10 à se dire prêts à débourser plus pour acheter des produits plus éthiques. Le caractère respectueux de la santé du produit (sans pesticide, respectueux des normes d’hygiène), l’impact économique, les informations sur la durée semblent être les premiers critères de choix. (via Socialter)

Adopte une vache

Et si pour survivre, les éleveurs s’alliaient aux citadins en manque de ruralité ? La ferme du Petit Remy en Seine et Marne lance une campagne de crowdfunding pour acheter deux vaches. Les investisseurs auront le droit à des yaourts de la ferme et des nouvelles de leurs filleules sur Facebook. (via Le Figaro)

L’arrivée des mégastores alimentaires en France

Surnommés Foodhall à l’américaine, le Printemps du Goût, la Maison Plisson, la Grande Epicerie se font la guerre pour conquérir le coeur des parisiens et des touristes en quête de goût à Paris. Décryptage d’un nouveau concept au pays de la gastronomie. (via L’Obs)

Superstitions à table 

Poser le pain à l’envers sur une table, trinquer en se regardant dans les yeux, croiser les couteaux, renverser le sel sur la table, 13 à dîner, l’historienne spécialiste des traditions populaires Éloïse Mozzani raconte l’origine de ces superstitions à table. (via Madame Le Figaro)

La Guerre du claquos

Entre les camemberts fabriqués en Normandie mais au lait venu d’autres contrées, et le camembert de Normandie AOP 100% bocage normand, le torchon brûlait. Une guerre entre épicuriens amoureux du terroir et industriels qui vient de se terminer avec un accord à la clé. (via Next Libération)

Comme un arrière-goût de pesticides

Particulièrement touchés, le céleri branche et le raisin font partie des 3/4 des fruits et 41% des légumes non bio dont les traces de pesticides sont quantifiables. (via Sciences & Avenir)

La bonne santé des vins et spiritueux français

Les étrangers apprécient toujours autant la production vinicole française. Une belle progression en volume et en valeur qui enregistre un chiffre d’affaires record de 12,9 milliards d’euros. (via mon-viti)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Superstitions à table, usine d’insectes, 3 tendances food-tech et le nouveau label des brasseurs français, retrouvez les articles de la...
" />