Gouvernator à Bordeaux, science des oeufs, bières gastronomiques, hôtels 3.0, kebabs marseillais, revue de presse du 26/6 au 1/7

revue de presse du 26/6 au 1/7

revue de presse du 26/6 au 1/7 – Des kebabs marseillais devenus indésirables dans le centre-ville au sacre de Schwarzenegger comme Ambassadeur des vins de Bordeaux, retrouvez les infos qu’il ne fallait pas manquer cette semaine, la revue de presse du 26/6 au 1/7. 

Schwarzi le Bordelais

Ne serait-ce point Terminator, ancien gouverneur de Californie et pourfendeur de Donald Trump sur le climat, qui vient d’être nommé Ambassadeur des vins de Bordeaux ? En cape rouge et noir du Grand conseil des vins de Bordeaux, Arnold Schwarzenegger a été intronisé pendant Libourne Fête le Vin.

Lire l’article sur Vitisphère

Pourquoi pas des oeufs carrés ? 

Une question très sérieuse turlupine actuellement les scientifiques de plusieurs universités américaines : pourquoi les oeufs de poule sont-ils ovales ? Pour pouvoir apporter une réponse sérieuse, ils ont étudié pas moins de 50 000 oeufs d’oiseaux et arrivent presque à une conclusion, qui aurait un rapport avec la capacité de voler.

Lire l’article sur BFM TV

Bière ou champagne

Déjà proposée en food-pairing en Belgique depuis un moment, les chefs français comme Giovanni Passerini, Cyril Lignac et Grégory Marchand commence à s’y intéresser de près. Alors que le succès des craft beers est indéniable, l’avenir des accords mets-vins se trouverait-il en fait dans la bière ?

Lire l’article sur Le Monde

L’hôtel, nouveau terrain de jeu  

Mais que se passe-t-il dans le monde de l’hôtellerie ? Fortement concurrencés par Airbnb, les hôtels traditionnels tentent de maintenir leurs établissements à flots, tandis que les petits nouveaux, comme MOB, font tout pour rendre l’hôtel beaucoup plus attractif qu’avant. Grazia se penche sur les 5 nouveaux concepts qui vous feront pencher pour la nuit à l’hôtel plutôt que chez l’habitant.

Lire l’article sur Grazia

MOB Hôtel St Ouen

La fin des Kébabs à Marseille

Après Thierry Ardisson qui s’élevait contre les kébabs rue de Rivoli, voici que la mairie de Marseille cherche à mettre le hola. Dans un centre-ville où les kébabs et les taxiphone trustent de très nombreux pas de porte, la municipalité entend bien préempter de nombreux espaces pour y placer des boutiques haut de gamme et restaurants de qualité.

Lire l’article sur Le Figaro

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

revue de presse du 26/6 au 1/7 – Des kebabs marseillais devenus indésirables dans le centre-ville au sacre de Schwarzenegger comme Ambassadeur...
" />