Saint-Gilles-Croix-de-Vie : la pêche à la sardine devient Patrimoine Culturel Immatériel de la France

pêche à la sardine
© Le Courrier Vendéen

La pêche à la sardine vient compléter la liste des inscriptions de la région Pays de la Loire au Patrimoine Culturel Immatériel de la France. La ville de Saint-Gilles-Croix-de-Vie, née de la réunion de deux communes, est réputée pour son important port de pêche spécialisé dans la sardine.

La pêche à la sardine est un savoir-faire transmis de génération en génération, faisant de ce petit poisson bleu-argenté l’emblème de la région. Plus de 2300 tonnes de sardines sont pêchées, par le seul et unique port sardinier de France labellisé « Site Remarquable du Goût ». Cette pêche s’effectue entre le printemps et l’automne, période à laquelle, sardine a atteint un taux de matière grasse qui lui assure une chair à la fois tendre et savoureuse. Cette pêche s’est considérablement développée autour de Saint-Gilles-Croix-de-Vie au cours du 18e siècle. Les procédés de conservation évoluant également, la conserverie se développe dès le 19e siècle dans la région, à l’image de la Maison Gendreau, seule conserverie encore en activité sur la commune.

2 Comments

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

La pêche à la sardine vient compléter la liste des inscriptions de la région Pays de la Loire au Patrimoine...
" />