Le petit pois, la pure fraîcheur de printemps

Parfaitement bien rangé dans sa cosse, on aime sa couleur franche qui rappelle que la nature se renouvelle enfin. Le petit pois est le légume printanier par excellence. D’avril à juin, il nous régale de son doux goût sucré.

 

D’un joli vert vif qu’il convient de conserver après cuisson, le petit pois réjouit, rien qu’à la vue ! Et c’est aussi son goût que nos papilles adorent. Idéalement sucré, il compte parmi les légumes préférés des enfants. Petit pois quand il jeune, en version ultra mature il devient pois cassé et possède les mêmes vertus. Riche en fibres et en minéraux (potassium, phosphore, magnésium et calcium), il est aussi source de vitamines C et B. Il est aussi assez protéiné et nous apporte du bon fer.

Le petit pois
© Michaela Siska

Ludique à écosser, le petit pois n’est pas du tout une corvée. Tel un jeu d’enfants, il suffit de tirer sur la tige de sa gousse de manière à l’effiler et ouvrir facilement la cosse. Il n’y a plus qu’à détacher les petits pois pour profiter de leur délicatesse et de leur douceur infinie.

Souvent indissociable de la carotte, le petit pois s’apprécie encore mieux tout seul et offre sa saveur incomparable à de nombreuses recettes.

Pour les cuire, rien de plus simple. Comptez 1 à 3 minutes pour les blanchir à l’eau bouillante et apprécier ainsi leur croquant, entre 12 et 18 minutes pour en faire une purée et environ 15 minutes pour les cuire en cocottes avec quelques oignons nouveaux et quelques lardons.

légume de printemps
© Nicholas Barbaros

 

Selon les occasions, transformez-le en un velouté printanier servi avec un œuf mollet, en une recette de chef comme dans celle d’Alain Passard, en une tapenade à tartiner pour un apéritif gourmand, en œuf mimosa pour une savoureuse entrée. Cuisinez-le aussi de manière raffinée, avec du lait de coco et des morilles et pour Pâques, faites-en un plat de fête accompagné d’agneau.

Si la plupart du temps il est consommé cuit, le petit pois fait aussi un tabac quand il est cru. Servez-le à la croque au sel, sur du pain grillé et du beurre salé.

velouté printanier
© Julie Mechali

Le petits pois ne réserve qu’une seule mauvaise surprise : son poids ! Pour obtenir 400 g de petits pois, il faudra compter 1 kg de petits pois en gousses. Allons, voyons les choses du bon côté, il fait au moins les biscotos !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Proche
Proche