Qui sera le gagnant du Championnat de France du Dessert 2018 ?

Championnat de France du Dessert 2018
© Cedus - Julien Bouvier

Noémie Honiat, Arthur Fèvre, Hugues Pouget, Mathieu Mandard, Florent Margaillan, Jonathan Wahid… Leurs noms ne vous sont pas inconnus ? Et pour cause !Ils comptent parmi les plus grands ambassadeurs du dessert français.Et ils sont tous Champions de France du Dessert. L’édition 2018 commence à battre son plein, avec Emmanuel Renaut en Président du Jury.

Championnat de France du Dessert 2018
Cyril Gaidella © Cedus – Julien Bouvier

44 ans de savoir-faire pâtissier de restaurant

Créé en 1974, le Championnat de France du Dessert est né de l’initiative du CEDUS (Centre d’Etudes et de Documentation du Sucre), de l’Education Nationale, et des professeurs de l’hôtellerie et de la restauration, avec la volonté de mettre en lumière le savoir-faire pâtissier de restaurant, trop souvent dans l’ombre du chef de cuisine.

Le Pâtissier est un cuisinier à part entière avec les mêmes contraintes professionnelles mais avec en plus, la lourde tâche de signer la dernière impression d’un repas. A ce titre, il se doit d’être irréprochable et dans la continuité créative du chef de cuisine.

Championnat de France du Dessert 2018
Enzo Franzi © Cedus – Julien Bouvier

Une course à l’exception

Technique, entraînement et passion sont nécessaires bien sûrs mais ne suffisent plus. Il faut y ajouter une once d’endurance et une sacrée dose de talent. Telle est à la recette pour se démarquer et remporter le titre convoité de Champion de France du Dessert.

Il n’est donc pas donné à tous les pâtissiers de décrocher ce titre de Champion de France du Dessert et de passer ainsi à la postérité. Seuls les professionnels ou futurs professionnels en formation, à la fois experts, organisés, rapides, précis, artistes, tenaces, créatifs… seront récompensés par deux jurys qui évaluent travail et dégustation.

Championnat de France du Dessert 2018
Morgane Raimbaud © Cedus – Julien Bouvier

Championnat de France du Dessert 2018

Depuis le 11 janvier et jusqu’au 5 avril, les épreuves qualificatives s’enchaînent. Après une première sélection sur dossier, c’est au tour des 8 finales régionales de se jouer.

Chaque candidat dispose de 3 heures pour réaliser 10 assiettes de leur dessert. 2 critères sont retenus, le technique et le goût. Les meilleurs juniors et professionnels de chaque région participent par la suite à la finale nationale.

Lors de la finale, les candidats devront réaliser deux desserts à l’assiette pour 10 personnes en 4 h 50 : celui présenté en finale régionale et un autre réalisé à partir d’un thème et d’un panier contenant un certain nombre de matières premières dévoilé le jour J.

Les contraintes ? Intégrer au moins sept recettes ou techniques différentes en dehors du décor. Une œuvre originale, éphémère, qui doit prendre en compte l’harmonie des goûts, bien sûr, mais aussi des textures et des températures. Mais attention, la maîtrise de ces éléments n’est pas suffisante car un dessert à l’assiette, c’est une histoire et surtout des émotions… Une expérience sensorielle complète.

Championnat de France du Dessert 2018
Emmanuel Renaut

Emmanuel Renaut veut être ébloui

Les Jurys Juniors et Professionnels de cette 44e édition du Championnat de France du Dessert seront présidés par Emmanuel Renaut, chef triplement étoilé du restaurant Les Flocons de Sel à Megève et Meilleur Ouvrier de France 2004.

Il succède ainsi à Philippe Etchebest pour l’édition 2017, dont le titre a été remporté par Cyril Gaidella pour les professionnels et Enzo Franzi pour les Juniors.

Championnat de France du Dessert 2018
Les desserts des Champions 2017 © Cedus – Julien Bouvier

« En tant que président du Championnat de France du Dessert 2018, je souhaite que les candidats présentent des desserts qui aient une vraie cohérence avec leur parcours personnel. Moments de vie, rencontres, expériences, souvenirs, chaque dessert doit contenir le vécu du pâtissier. Plus qu’un dessert de concours, je souhaite découvrir des desserts de cœur. Enfin, surprenez-moi, je voudrais voir… du “jamais vu”. » 

Emmanuel Renaut

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Noémie Honiat, Arthur Fèvre, Hugues Pouget, Mathieu Mandard, Florent Margaillan, Jonathan Wahid… Leurs noms ne vous sont pas inconnus ?...
" />