La coco, le fruit pas vraiment à la noix

La noix de coco

Dure, chevelue, à la chair bien blanche, on ne parle que d’elle. En cuisine, elle revêt une multitude de formes. Auparavant décriée, elle gagne du terrain pour ses bienfaits nutritionnels. La noix de de coco est partout. En eau, en crème, en sucre, en huile, en beurre, en poudre en encore en lait. Elle devient l’alliée de l’alimentation équilibrée et trouve sa place dans de nombreuses préparations.

La noix de coco

 

La noix de coco

Pleine de bons lipides, pauvre en sucres, riche en fibres et en minéraux, la noix de coco se redécouvre.

Sa chair est un peu moins calorique lorsqu’elle est consommée fraîche mais il faut cependant ne pas en abuser car elle reste un fruit riche en matières grasses, dont la plus grande partie est saturée. Elle facilite la digestion, procure un sentiment de satiété, soulage la gueule de bois, stabilise le sucre sanguin, soulage les inflammations et hydrate la peau et les cheveux.

Très utilisée dans la cuisine exotique, ses différentes formes peuvent être très attractives et remplacer nos ingrédients traditionnels tels que le sucre, la farine, la crème, l’huile et même le vinaigre.

 

La noix de coco

 

L’eau de coco

On la trouve dans les noix de coco vertes, pas encore mûres, qui en contiennent presque 400 ml. Cette eau prisée des stars américaines est très rafraîchissante et ultra hydratante. Elle se consomme pure ou en base de cocktails. Composée à 95% d’eau, elle contient également du sucre mais est très riche en potassium, magnésium et calcium. Elle reste cependant peu calorique (20 cal pour 100ml) et connaît un fort engouement.

 

La noix de coco

 

Le lait de coco

Contrairement l’eau de coco, le lait de coco ne se trouve pas à l’état naturel dans la noix de coco. Il est obtenu à partir de pulpe de noix de coco broyée et mélangée avec de l’eau bouillante. Le lait de coco est très riche en lipide et conserve le fer, le potassium, le cuivre, le zinc, le manganèse et le sélénium contenus dans la noix de coco.

Incontournable dans la cuisine exotique, on le retrouve dans la cuisine thaï, malaisienne, polynésienne et indienne.

 

La noix de coco

 

L’huile de coco

Ne vous attendez pas à la trouver sous forme liquide, l’huile de noix de coco se présente sous forme de pâte solidifiée qui se liquéfie à partir de 24°. Elle est obtenue par pression de la chair fraîche de la noix de coco. Malgré sa teneur importante en acides gras saturés, elle serait très bonne, à petite dose, pour combattre les maladies cardiovasculaires et même l’obésité. Son avantage réside dans le fait qu’elle ne se dénature pas à la cuisson et supporte de hautes températures comme celles de la friture.

 

La noix de coco

 

Le beurre de coco

On peut même le faire soi-même en mixant de la chair de coco séchée avec de l’huile de coco, c’est très simple. Il a de fait, les mêmes vertus que l’huile de coco avec les fibres en plus. Il peut remplacer la matière grasse d’un gâteau en apportant une délicieuse touche parfumée.

 

La noix de coco

 

Le sucre de coco

Véritable alternative au sucre blanc et même au miel avec un bon pouvoir sucrant et un indice glycémique bien plus faible. Son goût se rapproche de celui de la cassonade.

Le sucre de coco est obtenu après cuisson et cristallisation de la sève de la fleur du cocotier. La sève s’utilise également pour faire du sirop de coco.

 

La noix de coco

 

La farine de coco

Réalisée à partir de noix de coco fraîche dégraissée, elle fait partie des farines sans gluten. Ultra tendance, elle gagne du terrain car c’est un ingrédient healthy. Riche en fibres et en protéines, elle agit également comme modérateur de glycémie. Elle s’utilise en pâtisserie comme complément d’autres farines.

La farine de coco est obtenue par mouture de la chair de coco, préalablement séchée et dégraissée.

 

La noix de coco

 

Le vinaigre de coco

Obtenu par la fermentation de la sève de la fleur du cocotier, il est très utilisé dans le sud-est asiatique. Il présente les mêmes bienfaits que tous les autres produits dérivés de la coco. Il fait un tabac !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Dure, chevelue, à la chair bien blanche, on ne parle que d’elle. En cuisine, elle revêt une multitude de formes....
" />