Omnivore 2017 déclinaison en 6 scènes à Paris

omnivore_programme
© Stanislas Liban

Du 5 au 7 mars 2017, se déroulera à Paris la 12ème édition tant attendue du Festival Omnivore. 6 scènes, 102 démonstrations et 120 personnalités de la grande famille de la gastronomie internationale pour célébrer la cuisine contemporaine. Sans oublier les dîners où tout le monde œuvre de concert. Un savoureux programme à suivre sans retenue.

 

omnivore_programme

 

Le monde de la gastronomie se met à table. Le festival gastronomique Omnivore se veut dénicheur de talents et lieu de rencontre avec les grands chefs actuels, emblèmes de la jeune cuisine mondiale, branchée et talentueuse.

Ce sont aussi les barmen et les artisans qui seront sous les feux de la rampe, sans oublier le terroir et les clés d’un business réussi à travers la vision d’experts. 6 volets pour 6 scènes immanquables.

 

omnivore_programme
© Stanislas Liban

 

Un festival visuel et gourmand

Au programme, comme depuis 2006, des master-class, des dîners, des démonstrations, des ateliers, des dégustations et autres défis créatifs, et tout un tas d’animations gourmandes en compagnie de grands chefs déjà reconnus et de jeunes étoiles montantes de la grande gastronomie inventive et festive.

Les chefs réalisent leur plat sur scène sous les yeux des spectateurs. Tout est filmé de manière à voir tous les gestes et de partager le plaisir que procure la cuisine.

 

omnivore_programme
© Stanislas Liban

 

La scène salée

C’est la scène phare du festival, donc elle a droit à l’auditorium de la Mutualité. Sur scène se succèdent de grands noms et des chefs qui montent. Là, ils cuisinent un ou plusieurs plats, tout en expliquant leur univers, ce qu’ils veulent transmettre via leur cuisine et leur histoire. Point d’orgue du festival, la démonstration de Pierre Gagnaire, chef célébré pour son talent, mais aussi en tant que source d’inspiration et dénicheur de nouveaux talents.

  • Dimanche 5 mars

Gaëtan Gentil (Prairial, Lyon), Guillaume Sanchez (Nomos, Paris), Alberto Landgraf (Oteque, Rio de Janeiro), Bao La (Garçon de Saigon, Hong Kong), Jean-François Piège ( Le Grand Restaurant, Paris), Alexandre Gauthier ( La Grenouillère, Montreuil sur Mer) et Quique Dacosta (restaurant Quique Dacosta, Valence).

  • Lundi 6 mars

Daniel Burns (Torst, New York), Anton Kovalkov (Moscou), Tom Aikens (Tom’s Kitchen, Londres), Christophe Saintagne (Papillon, Paris), John Shields et Karen Urie Shields (Smyth/The Loyalist, Chicago), Marc-Olivier Frappier (Montréal), et Pierre Gagnaire.

  • Mardi 7 mars

Arnaud Laverdin (La Bijouterie, Lyon), Gert de Mangeleer (Hertog Jan, Belgique), Romain Meder (Alain Ducasse au Plaza Athénée, Paris), Nuno Mendes (Chiltern Firehouse et Taberna Do Mercado, Londres), Giovanni Passerini (Passerini, Paris), et Florent Ladeyn (Auberge du Vert-Mont, Boeschepe, et Bloempot, Lille).

 

omnivore_programme
© Stanislas Liban

 

La scène sucrée

Au fil des années, la scène sucrée est devenue la plus courue des festivaliers. La salle accueillant les pâtissiers étant relativement petite, pensez à y aller tôt si vous voulez espérer voir votre chouchou.

  • Dimanche 5 mars

Jérôme De Oliveira (Intuition, Cannes), Carmelo Gambino (Il Gelato del Marchese, Paris), Yann Couvreur (Paris), Thierry Marx ( Sur Mesure, Paris), Maxime Frédéric (L’Orangerie au George V, Paris), Sébastien Bouillet (Lyon).

  • Lundi 6 mars

Mori Yochida (Paris), Taku Sekine (Dersou, Paris), Jonathan Nègre (Pâtisserie d’autrefois, La Brede), Yann Menguy (Goutte d’or, Paris), Cédric Grolet (Le Meurice, Paris)

  • Mardi 7 mars

Yannick Tranchant (Neva Cuisine, Paris), Erwan Blanche et Sébastien Bruno (Utopie, Paris), Hugues Pouget (Hugo & Victor), Jeffrey Cagnes (Casse-noisette, Paris), Nicolas Haelewynn (Karamel, Paris).

 

omnivore_programme
© Stanislas Liban

 

La scène cocktails

La scène liquide change de nom et se mue en scène cocktails. Elle reprend de front l’importance du cocktail dans le paysage gastronomique actuel. Non, le cocktail ne se cantonne pas aux mojitos et aux spritz. C’est un univers où le barman -ou mixologue- défend l’artisanat et la recherche de l’équilibre dans des mixes toujours plus poussés.

Depuis 5 ans Omnivore a ouvert ses portes aux barmens, jeunes talents qui dépoussièrent les classiques.

En plus des démonstrations, deux soirées sont organisées, samedi 4 mars au Mabel ( Paris II) et au Bonomie (Paris X), le lundi 6 mars.

  • Dimanche 5 mars

Frédéric Boucher et Michael Mas (Gravity, Paris), Joseph Akhavan (Mabel, Paris), Joaquin Simo (Pouring Ribbons, New York).

  • Lundi 6 mars

Thomas Codsi (Castor Club, Paris), Martin Hudàk (American Bar at the Savoy, Londres), Thibault Mequignon (Danico, Paris).

  • Mardi 7 mars

Kaled Derouiche et Andreas Tsanos (Paris), Soren Krogh Sorensen (Stork, Copenhague), Maxime Potfer (ECC, Paris), Cihan Anadologlu (Circle, Munich).

 

 

omnivore_programme
© Stanislas Liban

 

La scène artisans

Parce que les chefs ne sont rien sans bons produits, les artisans, producteurs et éleveurs ont naturellement droit à leur scène propre.

  • Dimanche 5 mars

Patrick et Francine Mercier (éleveurs laitiers et fromagers), Antoine Malingret et Catherine Achen (brasseurs).

  • Lundi 6 mars

Yohan Lastre (traiteur et champion du monde pâté-croûte 2012), Benoît Castel (pâtissier-boulanger), Florent Ladeyn et Mathieu Lesenne (chef et brasseur).

  • Mardi 7 mars

Emmanuel Chavassieux (charcuteries et coutellerie), Nicolas Géant (apiculteur).

 

omnivore_programme
© Stanislas Liban

 

La scène avant-garde

Cette année, ce lieu d’échanges a pour thème le « cycle d’un projet », clés de la réussite d’une affaire.

  • Dimanche 5 mars

Amaury Guyot et Justine Passerini autour de la question « Comment ouvrir son restaurant », Thierry Marx sur « s’entourer ».

  • Lundi 6 mars

Denis Courtiade et Sarah Sendra parleront de « savoir accueillir », Rudy Guénaire (Paris-New York) et Victor Lugger (Big Mamma) expliqueront les notions de « business et concept ».

  • Mardi 7 mars

Léo Bourdin et Zazie Tavitian souligneront l’importance de la « communication digitale ».

 

 

 

La scène Territoires

C’est la nouveauté 2017. En écho à la montée de la cuisine de terroir et du locavorisme, cette scène met en avant cet « écosystème » qu’est le restaurant, ses fournisseurs, ses clients et la culture autour. Ici, un chef se présente avec un de ses partenaires.

  • Dimanche 5 mars

Cyril Attrazic (Restaurant Cyril Attrazic – Chez Camillou, Aumont-Aubrac) & Daniel Raymond (Les Volailles d’Alice, Ayrens), Theodor Falser (Restaurant Johannesstube de l’Hotel Engel Resort & Spa, Nova Levante, Italie) & Michael Pfeifer (Eishathof, Nova Levante, Italie), Julien Diaz (Saisons, Marseille) & Béatrice Bacci (Safran de Porto-Vecchio, Porto-Vecchio), Romain Meder (Alain Ducasse au Plaza Athénée, Paris) et Mehdi Redjil (Jardins de la Reine, Versailles), François Gagnaire (Anicia, Paris) et Claire Souveton (Comité de promotion des produits fermiers de Haute-Loire), Ludovic Turac (Une Table au Sud, Marseille) & Anne Garabedian (France-Bleu Provence, Aix-en-Provence).

  • Lundi 6 mars

Julien Allano (Le Clair de la Plume, Grignan) & Christophe Guèze (Salaisons Guèze Ardèche, Vernoux-en-Vivarais), Baptiste Denieul (L’Auberge Tiegezh, Guer) & Charles Chevalier (L’Escargot de Brocéliande, Paimpont), Massimo Spigaroli & Giulia Ughetti (Antica Corte Pallavicina, Polesine Parmense, Italie).

  • Mardi 7 mars

Nadia Sammut (L’Auberge la Fenière, Cadenet) & Bernard Poujol (éléveur de canards des Rizières, Saint-Gilles), Maximin Hellio (Maximin Hellio, Deauville) et Franck Eckhout (Champis de Normandie, Brestot), Philippe Hardy (Le Mascaret, Blainville-Sur-Mer) & Stéphane K’Dual (K’DUAL Ostreiouest, Gouville-sur-Mer), Jérôme Jaegle (L’Alchémille, Kaysersberg Vignoble) & Yannick Jaeger (Le Colombier Salixien, Saulcy-sur-Meurthe), Richard Daulay (Maison Sukaldari, Arcangues) & Beñat Moity (Beñat Fromager-Affineur, Saint-Jean-de-Luz), Alan Geaam (Restaurant Alan Geaam Paris) & Pierre Aidenbaum (Maire du IIIe Arrondissement de Paris).

 

Omnivore le programme
Pop-up dinner Omnivore @ Stanislas Liban

 

Les dîners Omnivore

Chaque année, Omnivore propose des dîners uniques, où se mêlent les chefs. Trois Pop-up dinners sont prévus: 100% irréductibles avec Florent Ladeyn et Marc-Olivier Frappier dimanche, 100% créateurs avec David Toutain, John Shields et Daniel Burns lundi, et 100% Flandres avec Gert de Mangeleer, Vilhjalmur Sigurdarson et Sander Goossens mardi.

Les Fucking dinners, eux, se tiennent dans des restaurants parisiens. Le chef de l’établissement accueille un chef invité pour un dîner à quatre mains de haute volée. Samedi, Taku Sekine (Dersou) reçoit Bao La (Garçon de Saigon, Hong Kong); Atsushi Tanaka (AT) convie Arnaud Laverdin (La Bijouterie, Lyon) lundi; Mauricio Zillo (A Mère) cuisinera avec son compatriote Alberto Landgraf (Oteque, Rio de Janeiro) mardi; et enfin le duo Sugio Yamaguchi et Alexandre Philippe (Botanique) rencontreront Yohan Lastre (Paris). Réservations auprès des restaurants.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Du 5 au 7 mars 2017, se déroulera à Paris la 12ème édition tant attendue du Festival Omnivore. 6 scènes,...
" />