L’Osmose d’Antoine Botter fait son entrée au Gault et Millau

L'Osmose d'Antoine Botter

Après un seul mois d’ouverture, le restaurant L’Osmose à Obernai fait déjà parler de lui. Son chef, Antoine Botter vient de se voir décerner deux toques et la note de 14/20 par le guide Gault et Millau.

 

L'Osmose d'Antoine Botter

 

« On est très très fier, c’est une première étape, pas la dernière« ,

commente Frédéric Botter, gestionnaire de l’établissement et père du chef, qui ne cache pas que le but est d’avoir une étoile au Michelin dès février. (DNA)

 

Antoine Botter

Formé au CFPPA d’Illkirch et après l’obtention de son CAP de cuisinier, Antoine Botter, 32 ans, construit son expérience au sein de restaurants étoilés européens.

Il débute en tant que Chef de cuisine en 2009 à l’Hôtel Hilton de Bruxelles et obtient plus tard une étoile au Jaloa toujours dans la même ville. Par la suite le poste de Chef par intérim lui est confié à son passage à la brasserie des Haras à Strasbourg et toujours désireux de forger son expérience et d’évoluer il s’illustrera plus récemment au Restaurant « Du Côté de chez Anne ».

Notons également sa Médaille d’Or Grand Prix du Trophée Armand Weidman obtenue au Concours des Jeunes Cuisiniers en 2002.

 

Frédéric Voné

Frédéric Voné a une très grande expérience de la restauration gastronomique. Cumulant les diplômes et les prix, son palmarès est éloquent. Il est particulièrement reconnu dans son métier de sommelier et fait l’unanimité quant à son travail.

Voici quelques-unes de ses distinctions :½ Finale du Meilleur sommelier de France, Lauréat du prix de la presse et du vin en 2005, Finaliste du Master of Port en 2015-2012-2008- 2006-2002,Sommelier de l’année en 2010, Lauréat d’une plus belle carte des vins de France en gastronomie ‘’ le tour des cartes’’ en 2017.

Ce Maître Sommelier de l’union de la sommellerie Française est également Fondateur de Cercle-Divin, Directeur de la restauration Hôtel **** et Chef Sommelier restaurant **.

 

L'Osmose d'Antoine Botter

 

La critique de Gault et Millau

Jadis dépourvue de table de qualité, Obernai parie depuis une quinzaine d’années sur la vraie gastronomie réfléchie et créative.

Bienvenue au club à Antoine Botter, chef fort expérimenté et passé par la bonne école Mischler mais aussi de belles tables belges. Dans un décor qui ne réserve guère de surprises, on découvre une cuisine contemporaine pleine de détails raffinés. Le tartare de bœuf « de la Ferme de la Bouille », coquillages et poutargue, est une subtile alliance terre-mer associée à un léger bouillon à la bergamote. Le thon des Maldives cuit à la flamme, mangue, citron framboise, résume la mode osée du sucré-salé mais ici nette et fraîche. Les langoustines cuites sur galet avec la noix de coco et l’émulsion de concombre sont très audacieuses bien que la cuisson semble difficilement contrôlable. Le tendre pigeonneau d’Anjou, artichauts, ails et pommes de terre cuits au thé fumé, est délicat même si le jus mérite d’être optimisé.

On conclut tout en fraîcheur et gourmandise par « L’Osmose citron-bergamote » très réussie. Dotée de nombreux vins du Bas-Rhin et de vieux Bordeaux, la belle cave est conseillée par Frédéric Voné.

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Après un seul mois d’ouverture, le restaurant L’Osmose à Obernai fait déjà parler de lui. Son chef, Antoine Botter vient...
" />