La cuisine du 1947 de Courchevel au Pavillon Ledoyen

Le 1947 de Yannick Alléno à Paris

Pour fêter comme il se doit la troisième étoile du 1947, Yannick Alléno transporte sa cuisine alpine dans son fief parisien. Depuis le 15 février et jusqu’au 30 avril, les plats qui ont rendu célèbre le 1947, table de l’hôtel Cheval Blanc, peuvent être dégustés au Pavillon Ledoyen.

 

Le 1947 de Yannick Alléno à Paris

 

Le meilleur de la Savoie à Paris

L’édition 2017 du Guide Michelin n’a couronné qu’un seul chef de ces 3 étoiles tant convoitées. Yannick Alléno, auréolé de succès, profite de cette consécration et entend bien faire goûter ses spécialités savoyardes au plus grand nombre.

Gnocchi de féra du lac truffé, Filet de brochet à l’os à moelle et sa sauce au vin jaune, Charlotte savoyarde flambée ne sont que quelques exemples de plats, habituellement exclusivement proposés au 1947, qui seront servis au Pavillon Ledoyen.

 

Le 1947 de Yannick Alléno à Paris
© Philippe Vaurès

 

Les étoiles de Yannick Alléno

« Le guide Michelin distingue de la plus haute récompense et par deux fois la cuisine française moderne de Yannick Alléno », souligne le communiqué publié avant l’annonce officielle du guide Michelin.

Deux fois 3 étoiles, pour ce chef de talent, célèbrent ainsi la cuisine moderne de Yannick Alléno. Car Yannick Alléno est un cuisinier hors pair, sous une voute étoilée dès 1999. Depuis, et grâce à son style inimitable qui fait l’unanimité en France comme à l’étranger, il multiplie les étoiles et les toques.

 

Le 1947 de Yannick Alléno à Paris

 

Enthousiaste, il consacre sa vie à sa passion et revendique une cuisine française forte, riche de son patrimoine et ambitieuse de ses créations. Cette approche visionnaire de l’art culinaire, qui fait rimer savoir-faire et excellence avec audace, l’entraine à expérimenter sans cesse pour trouver la pureté du goût, sa quintessence.

 

Le 1947 de Yannick Alléno à Paris

 

La Cuisine Moderne de Yannick Alléno

Véritable mouvement culinaire, initié en 2013 par le chef, elle mêle parfaite maîtrise des techniques culinaires et réelle créativité. Chaque moment du repas est une ode au plaisir, chaque ingrédient est une fête. Tout est travaillé dans le moindre détail pour créer un ensemble harmonieux, digne célébration du terroir, sublimé par l’art de chacun, de la cuisine au service en salle, nulle place n’est laissée au hasard.

 

 

 

Cet avec cette exigence, qu’il s’engage avec ses équipes dans des réflexions nouvelles. Les extractions, les sauces, la fermentation, le terroir, tout est affaire de goût et de sa recherche poussée à l’extrême.

Infatigable, Yannick Alléno, ne cesse de créer, cherchant en permanence l’amélioration. Cette quête de l’excellence, l’inscrit dans le cercle très fermé des plus grands chefs de cuisine du monde.

 

Menus 1947 jusqu’au 30 avril

Déjeuner : 195 €

Dîner : 380 €

 

 

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Pour fêter comme il se doit la troisième étoile du 1947, Yannick Alléno transporte sa cuisine alpine dans son fief...
" />