La petite histoire de la baguette

histoire de la baguette

La petite histoire de la baguette ou tout savoir sur un des symboles de la culture française, devenu l’incontournable de notre quotidien. Le plus simple de nos pains, considéré à l’origine comme un pain fantaisie a marqué l’histoire du pain en France.

 

La petite histoire de la baguette

 

Le pain fait sa révolution

Au XVIIIème siècle, le pain constituait 90 % de notre nourriture. Chaque personne en consommait jusqu’à 1,5 kg par jour.

Le pain était à l’époque brun et rond, devait tenir au corps et surtout, durer toute la semaine.

La petite histoire de la baguette

La baguette existait déjà, mais ce pain blanc fantaisie restait le privilège de l’aristocratie.

Une des revendications au moment de la révolution portait sur le pain, le pain pour tous. Le 15 novembre 1793 un décret de la révolution stipule que tous les français doivent manger le même pain.

« La richesse et la pauvreté devant également disparaître du régime de l’égalité, il ne sera plus composé un pain de fleur de farine pour le riche et un pain de son pour le pauvre. Tous les boulangers seront tenus, sous peine d’incarcération, de faire une seule sorte de pain : Le Pain Égalité ».

Signe d’ascension sociale, la baguette est alors insipide et très parisienne. Courte et trapue, elle mesure 40 cm et pèse 300 g.

La petite histoire de la baguette

 

Ce n’est qu’après le Seconde Guerre mondiale que la baguette se démocratise tout en s’allongeant et maigrissant. Sa longueur est de 80 cm pour 250 g. Généralisée sur tout le territoire français, son prix est fixé par arrêté préfectoral et ce, jusqu’en 1980.

La petite histoire de la baguette

 

La baguette « tradition »

La baguette est partout, même en dehors des boulangeries, mais présente une qualité inégale. 1993 marque la reconnaissance officielle de la baguette « tradition » par un nouveau décret pain. Ce décret visait à mettre en valeur les artisans boulangers face à la concurrence déloyale des grandes surfaces.

La « tradi » marque le passage du pain nécessité au pain plaisir.

Pain éphémère

Une mie blanche et une croûte abondante caractérisent la baguette. Croustillante à l’extérieure et moelleuse à l’intérieur. Mais c’est aussi un pain très éphémère. Elle reste parfaite jusqu’à une heure après sa cuisson et perd tout ses atouts les heures qui suivent.

La baguette a une telle importance pour les français que chaque année se déroule le Grand Prix de la Baguette parisienne. Son vainqueur a l’honneur de fournir la table de l’Elysée pendant un an.

3 Comments

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

La petite histoire de la baguette ou tout savoir sur un des symboles de la culture française, devenu l’incontournable de...
" />