Les œufs de Pâques 5 étoiles des plus grands hôtels parisiens

Pâques 2017
© Roméo Balancourt

Troisième et dernier volet de notre sélection de Pâques, avec les créations des hôtels 5 étoiles parisiens. Originalité, beauté et finesse de goût sont eu rendez-vous  pour des fêtes de Pâques ultra créatives et gourmandes.

 

Pâques 2017
© Roméo Balancourt

Megapixel et Gigapixel du Shangri-La par Michaël Bartocetti

Michaël Bartocetti s’inspire de l’univers des années 80 pour ces œufs pixels en couleurs et en deux tailles. 8 mois de mise au point auront été nécessaires pour parfaire le réalisme des pixels, comme si l’œuf avait été sculpté par une main minutieuse aidée d’un minuscule biseau.

Megapixel joue avec la couleur : celle-ci enrobe sa délicate coque en chocolat au lait Jivara lacté 40%, doublée d’une fine couche de chocolat blanc sur laquelle se pose un vert très printanier, un jaune délicat ainsi qu’un corail plus soutenu.

Proposé en vert, jaune ou corail – 12 cm – 48 €

 

Gigapixel offre quant à lui une longueur en bouche exceptionnelle avec la puissance de son chocolat noir Caraïbe 66%, aux notes de fruits secs grillés, rondes, épicées et légèrement boisée et existe également en version chocolat Jivara lacté 40% pour les amateurs de chocolat au lait.

18 cm – 78 €

Les deux cachent un intérieur parsemé d’éclats de nougatine amande et de fleur de sel pour le plus grand bonheur de petits et grands.

Leurs socles en chocolat caraïbe noir 66% apportent une touche de douceur sucrée grâce à un praliné noisette parfumé au bigaradier et des pignons de pin caramélisés.

En édition limitée à 30 exemplaires de chaque du 1er au 18 avril 2017. Sur commande 24 heures à l’avance.

Informations et commandes

 

Pâques 2017

Monsieur et Madame Chocolat à l’Hôtel du Collectionneur

À l’occasion des fêtes de Pâques, le Chef Exécutif Joël Veyssière et le Chef Pâtissier Baptiste Méthivier ont imaginé de véritables œuvres d’art chocolatées et dévoilent l’oeuf Madame et l’oeuf Monsieur, deux œufs de collection, version cirque.

L’œuf Madame, majestueux œuf noir orné de flocons de neige blancs, rappelle l’univers onirique et féérique du cirque.

Pâques 2017

 

L’oeuf Monsieur, une édition très limitée, est habillé d’un ruban rouge et finement maquillé par des artifices de peinture noire fondus sur fond blanc.
Un mélange de couleurs qui ravira votre palais pour un moment de détente gourmand.

Disponibles sur commande du 3 au 16 avril 2017, 72 heures à l’avance. 75 € l’œuf, 110 € pour les deux.

Informations et commandes

 

 

Pâques 2017

 

Tokyo, New-York et Paris, les 3 œufs du Peninsula 

Du 8 au 17 avril, le palace du 19 avenue Kléber célèbre les fêtes de Pâques avec trois œufs chocolatés en édition limitée, en hommage à chacun des continents où les hôtels du groupe sont implantés : de l’Asie à l’Amérique, en passant par l’Europe.

  • Tokyo

Hommage au printemps japonais, The Peninsula Tokyo dévoile une création raffinée en chocolat noir, sur une base d’amandes et recouvert de poudre de cacao, puisant son inspiration dans ces arbres emblématiques. Les couleurs et textures s’entremêlent et s’associent avec une évidence sensuelle : le blanc velours de la structure, le rose poudré des fleurs et le blond de leurs boutons d’or pour les éléments de décor.

  • New York

Hommage au printemps de Big Apple, The Peninsula New York est une création au chocolat au lait. La surface de l’œuf est subtilement habillée de fleurs printanières qui célèbrent la saison quand son cœur révèle certains des monuments les plus emblématiques de la ville : la Statue de la Liberté, la Freedom Tower, l’Empire State Building et plus encore…

  • Paris

La décoration de l’œuf de Pâques du Peninsula Paris propose une réinterprétation poétique des symboles de l’hôtel : l’Oiseau Blanc, célèbre biplan dont la réplique est suspendue au 6ème étage de l’établissement, côtoie les Dancing Leaves du lustre spectaculaire de son lobby, tous deux nichés dans un cœur cacaoté qui ne se laisse pas immédiatement croquer, puisqu’il faudra d’abord percer son mystère en ouvrant ses portes pour enfin accéder à cette envolée lyrique…

Un modèle unique de chaque création sera réalisé sur place par les trois chefs pâtissiers japonais, américain et français et exposé du 8 au 17 avril dans le restaurant Le Lobby.

Leur version miniature est quant à elle vendue, en édition limitée,  dans un écrin renfermant les créations des trois hôtels, au prix de 128 euros.

Informations et commandes

 

 

Pâques 2017
© Alexis Anice

 

L’œuf planète du Mandarin Oriental par David Landriot

Pour Pâques 2017, David Landriot a choisi de faire écho aux recettes créées par Thierry Marx pour l’astronaute Thomas Pesquet. Lui-même passionné par l’aventure spatiale, David Landriot a revisité le traditionnel œuf de Pâques en planète gourmande entourée d’un anneau de sucre en orbite. Composé d’un chocolat noir du Venezuela 70%, l’œuf- planète enferme à l’intérieur des « météorites » au pécan et chocolat noir.

Cette œuvre originale est disponible du 9 au 16 avril 2017, au prix de 68 €, au Cake Shop du Mandarin Oriental, Paris.

Informations et commandes

 

 

Pâques 2017

 

Toute la poésie de Pâques vue par Laurent Jeannin pour le Bristol

Laurent Jeannin, le Chef Pâtissier du Bristol Paris, imagine un œuf de Pâques poétique, tout en délicatesse et hors du commun de 4,2 kg de chocolat.

 

Pâques 2017

 

Un oiseau de rêve semble avoir posé son nid sur deux pattes en chocolat, inspirées du présentoir à poularde d’Epicure, pour y pondre des œufs couverts de poudre d’or.

Sous leurs coques précieuses de chocolats manjari ou illanka, ils cachent un cœur de ganaches infusées à la mure, à la citronnelle, ou un divin praliné aux noix de pécan et fruits de la passion.

Ultime clin d’œil, sur les fines branches de chocolat pure origine, deux petits oiseaux à croquer se sont délicatement posés.

Disponible en série limitée, sur commande.

Informations et commandes

Pâques 2017
© Thomas Dudan

 

La réinterprétation proustienne de François Perret pour le Ritz

Une cocotte en chocolat qui aurait pour bec celui d’une théière, une petite madeleine pour crête et qu’on attraperait par son anse. Réalité- fiction, mémoire- création. Pour Pâques, François Perret, Chef Pâtissier, s’est pris au jeu de l’héritage Proustien en une réinterprétation chocolatière.

Une relecture pleine de surprises car cette théière, joyeux paradoxe de l’œuf et de la poule, couve en son secret des mini madeleines au cœur praliné noisette, drapées de chocolat. À picorer afin « de ramener encore une fois la sensation qui s’enfuit », tel Marcel Proust savourant les souvenirs heureux de l’enfance.

Disponible en édition limitée, sur commande au Concept Store du Ritz Paris, au prix de 80 €.

Informations et commandes

 

 

Pâques 2017

 

L’hommage à Jeanne Paquin de Jimmy Mornet pour Le Park Hyatt Paris Vendôme

La Haute Couture fait depuis plus d’un siècle l’exception française et parisienne.

Grande couturière, Jeanne Paquin est l’une des premières à avoir acquis une renommée internationale dès 1891 à l’ouverture de sa propre maison de couture, la Maison Paquin, au 5 rue de la Paix.

Un siècle plus tard et à la même adresse, Jimmy Mornet, Chef pâtissier du Park Hyatt Paris-Vendôme souhaitait pour les fêtes de Pâques rendre hommage à la Couture à travers une pièce unique inspirée de cet art.

Lové dans une bobine de fil en chocolat noir 64 % Manjari, l’œuf de Pâques du Park Hyatt Paris- Vendôme est orné de trois gourmandises composées de Giandjuga lacté, de feuilletines de chocolat au lait, de praliné noisettes et fleur de sel. Ces trois coques de couleur rouge sont un clin d’œil aux coussins à épingles des couturières.

Disponible en édition limitée à 50 exemplaires au prix de 90 €.

Informations et commandes

 

 

Pâques 2017
© Benoît Linero

 

La Ruche de Pâques du Prince de Galles par Nicolas Paciello et Stéphanie Le Quellec

Stéphanie Le Quellec et Nicolas Paciello dévoilent leur œuvre pascale, une ruche sus- pendue tout en chocolat pur d’équateur aux notes orales et très cacaotées.

En son cœur, se cachent six mini tablettes alvéolées garnies de miel coulant de trois variétés : un Miel d’acacia millésime 2015 de Fontainebleau, un Miel de Tilleul millésime 2015 de la forêt de Chantilly et un Miel de Bruyère blanche millésime 2015 des Cévennes. Une création d’orfèvre où les différentes notes de miel viennent se mêler à l’amertume et la sensualité du chocolat d’Equateur. On rêve d’y goûter mais attention, les abeilles veillent au grain !

Disponible en édition limitée, sur commande, au prix de 70 €.

Informations et commandes

 

 

Les œufs Samouraïs du Buddha-Bar Hotel par Nicolas Jaulmes

Pour célébrer les fêtes pascales, Nicolas Jaulmes le Chef Pâtissier du Buddha-Bar Hotel Paris revisite le traditionnel Œuf de Pâques en super héros nippon. Passionné d’animation et inspiré par les codes asiatiques qui caractérisent l’hôtel, Nicolas Jaulmes a créé un duo de choc(olat) surprenant : deux maîtres Samouraïs combattant pour le précieux œuf d’or du Buddha-Bar Hotel Paris.

Sir Dark Muraï a revêtu 70% de chocolat noir Kalapaia de Papouasie au goût légèrement grillé pour dérober l’œuf tandis que M. Samuraï contre-attaque avec son plus beau chocolat blond Orely’s au sucre muscovado caramélisé qui lui confère une touche de réglisse.

Disponibles sur commande 24 heures à l’avance, au prix de 64 € l’œuf.

Informations et commandes

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Troisième et dernier volet de notre sélection de Pâques, avec les créations des hôtels 5 étoiles parisiens. Originalité, beauté et...
" />