Château d’Issan 2014, l’excellente surprise

Château d’Issan 2014

Propriété emblématique de l’appellation Margaux, Château d’Issan plonge ses racines au plus profond des terroirs de l’ancienne Guyenne alors occupée par les anglais. « Regum mensis aris que deorum », pour la table des rois et l’autel des dieux, telle est sa devise. Grand Cru Classé au classement impérial de 1855, le vin du Château d’Issan est issu des vieilles vignes de l’enclos du Château.

Château d’Issan 2014

Château d’Issan 2014

Grâce à des bonnes conditions au mois de juin, le millésime 2014 est d’abord marqué par une floraison exceptionnelle sans décalage entre les Merlot et les Cabernet Sauvignon. S’en suit un été plutôt frais et humide amenant une mi – véraison autour du 8 août. L’été indien survenu à partir du 21 août jusqu’à la fin du mois de novembre, offre un temps chaud et sec qui laisse présager des vendanges en toute sérénité.

Les vendanges manuelles se déroulent du 25 septembre au 15 octobre. L’été indien a permis une sélection parcellaire rigoureuse, offrant ainsi aux deux cépages une maturité progressive et optimale. Les baies ramassées présentent un joli fruit croquant et généreux, ainsi que des tannins soyeux et raffinés.

Les fermentations se déroulent traditionnellement avec des remontages très doux pour respecter la matière et la vivacité des raisins. Les macérations de trois semaines et les fermentations malolactiques s’enchainent et permettent ainsi de descendre les vins en barriques mi-novembre (50% en barriques neuves).

Issu d’un assemblage de 77 % Cabernet Sauvignon et 23 % Merlot, Château d’Issan 2014 dévoile une très belle robe couleur sombre et intense. Bel éclat de fruits noirs lors de l’attaque en bouche. Puis le vin se révèle frais, avec de souples tannins élégants et une bonne longueur.

Le millésime 2014 du Château n’est comparable à aucun autre, mais entièrement identifiable à son terroir d’origine.

Château d’Issan 2014 est disponible chez les cavistes au prix de 50 €.

 

 

Château d’Issan 2014

Une famille incontournable à Bordeaux

Depuis son installation à Bordeaux au début du XIXème siècle, la Famille Cruse, d’origine danoise, a toujours joué un rôle important dans le monde des vins de Bordeaux, avec la création par Hermann Cruse en 1819 de la société de négoce «Cruse Fils & Frères».

Par la suite, la Famille Cruse acquiert de nombreux châteaux de renom tels que Laujac (1852), Pontet-Canet (1855), Giscours (1875), du Taillan (1896), Rauzan Ségla (1903), Issan (1 945) et Haut-Bages Libéral (1960).

Les Cruse veillent aujourd’hui toujours aux destinées des Châteaux Du Taillan et Laujac dans le Médoc et bien sûr, de leur joyau à Margaux, Château d’Issan.

Les Cruse à Issan

A la fin de la Seconde Guerre Mondiale, lorsqu’ Emmanuel Cruse et son épouse se portent acquéreurs de Château d’Issan, la propriété est à l’abandon et le vignoble ne compte que 3 hectares de vignes plantées sur 45.

De 1947 à 1997, Lionel Cruse s’attèle à restructurer le vignoble pour redonner à Château d’Issan toutes ses lettres de noblesse.

Il est à l’origine de la création en 1995 d’un second vin, issu de jeunes vignes de l’appellation Margaux, Blason d’Issan. Au milieu de la décennie 1990, Lionel Cruse choisit également de faire confiance à l’œnologue-conseil Eric Boissenot.

En 1996, une replantation du vignoble est amorcée, la densité des pieds est alors portée à 9000 pieds par hectare.

Château d’Issan 2014
© Stéphane Lartigue

Lorsqu’ Emmanuel Cruse prend les rênes de la propriété en 1998, il poursuit la quête d’excellence menée par les générations précédentes.

En 2000, un nouveau chai à barriques est construit, puis en 2002 une nouvelle cuverie adaptée au parcellaire. En 2010 est décidée l’installation de canons anti-grêle.

En 2013, la Famille Lorenzetti, propriétaire des châteaux Pédesclaux à Pauillac et Lilian Ladouys à Saint-Estèphe, rejoint l’aventure du Château d’Issan.

Emmanuel Cruse, né en 1968 (qui n’est pas un grand millésime, reconnaît-il volontiers) est la troisième génération de Cruse à la tête de Château d’Issan.

Il a débuté sa carrière à Issan au côté de son père à l’âge de 25 ans et en est devenu le Gérant en 1998. Sous sa direction, les vins d’Issan reçoivent d’année en année des commentaires toujours plus élogieux de la presse française et internationale. Cette amélioration incontestable de la qualité est due à des investissements importants réalisés sur l’appareil de production ainsi qu’à l’amélioration des techniques utilisées à la vigne et au chai.

Depuis 2008, Emmanuel Cruse a été élu par ses pairs Grand Maître de la Commanderie du Bontemps, Médoc, Graves, Sauternes et Barsac, l’une des plus anciennes et plus influentes commanderies viticoles.

Château d’Issan 2014

Un vignoble au cœur de l’appellation Margaux

Le vignoble de 53 hectares se trouve au cœur de l’appellation, à moins d’un kilomètre du célèbre château Margaux, avec lequel il partage un superbe terroir de graves riche en cailloux, ces derniers jouant un rôle important dans la maturation des raisins. Et des raisins, on en trouve 2 sortes au château d’Issan : du cabernet sauvignon en premier lieu, pour 65% des 53 hectares, le reste étant du merlot.

Les vignes sont cultivées selon les principes de la viticulture raisonnée. Les vinifications sont pensées pour exprimer toute l’authenticité d’une appellation qui appartient à la légende.

Depuis la fin des années 1990, sous l’égide d’Emmanuel Cruse et de son Directeur Technique Eric Pellon, une substantielle rénovation de l’appareil de production ainsi qu’une restructuration du vignoble ont été menées à bien. Les chais ont également bénéficié d’importants investissements.

Dès sa réception au cuvier, la récolte est triée une troisième fois sur une table de tri vibrante puis descendue par gravité dans des cuves séparées pour préserver l’identité du terroir sur lequel le raisin a mûri. Le vin est ensuite mis en barriques lot par lot dès la fin de la fermentation malolactique. L’assemblage a généralement lieu entre la fin du mois de janvier et le début du mois de février en présence d’Eric Boissenot, œnologue consultant depuis 1995. Après un élevage de 18 mois en barrique de chêne merrain le vin est mis en bouteille au printemps de la deuxième année d’élevage.

L’ABUS D’ALCOOL EST DANGEREUX POUR LA SANTÉ, À CONSOMMER AVEC MODÉRATION.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Propriété emblématique de l’appellation Margaux, Château d’Issan plonge ses racines au plus profond des terroirs de l’ancienne Guyenne alors occupée...
" />