2 nouvelles AOC pour le vin

2 nouvelles AOC pour le vin
© Nathalia Guimaraes
  • AOC Corrèze

Alors qu’une partie du territoire était déjà reconnue en Indication géographique protégée (IGP), le Comité national des appellations d’origine relatives aux vins et aux boissons alcoolisées, et des eaux-de-vie de l’INAO a voté la reconnaissance de l’AOC « Corrèze ».

75 hectares, répartis entre 45 exploitations produisent 2500 hectolitres de vin tranquille rouge, et « vin de paille » issu de raisins passerillés hors souche et en vins tranquilles rouge et blanc sec avec la dénomination géographique complémentaire « Coteaux de la Vézère ».

La moitié de la production est en vin rouge, couleur rubis à grenat avec des reflets violets, caractérisé au nez par des arômes très expressifs de fruits rouges et d’épices, frais et harmonieux en bouche. Ils peuvent être appréciés dans leur jeunesse, mais il est intéressant de patienter jusqu’à 5 ans pour les déguster.

Le « vin de paille » présente une robe aux tons vieil or à ambré, et est caractérisé au nez, par des notes de fruits surmûris, d’arômes de fruits secs ou confits, très puissants.

  • AOC « Vézelay »

Vin blanc sec, produit à partir de cépage chardonnay, l’appellation « Vézelay », il se caractérise par un caractère floral soutenu, par une grande fraîcheur et une minéralité en bouche. Il gagne en complexité et en finesse avec l’âge.

Cette AOC consacre les exigences des viticulteurs d’Asquins, Saint Père, Tharoiseau et Vézelay, déjà membre de l’appellation  « Bourgogne » depuis 1998, et de la dénomination géographique complémentaire « Vézelay » attachée à l’appellation « Bourgogne ».

Le cahier des charges validé ne rentrera en vigueur qu’après homologation et transmission à l’Union Européenne.

 90 hectares sont répartis entre 25 exploitations, dont 10 appartiennent à une coopérative. Ils produisent 2800 hectolitres dont 20% sont exportés. 1/3 de la surface est exploitée en biologique.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

AOC Corrèze Alors qu’une partie du territoire était déjà reconnue en Indication géographique protégée (IGP), le Comité national des appellations d’origine...
" />